Aréthuse (opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aréthuse.
Aréthuse
Aréthuse ou La Vengeance de l'Amour
Genre Opéra (ballet)
Nbre d'actes 1 Prologue et 3 entrées
Musique André Campra
Livret Antoine Danchet
Langue
originale
Français
Sources
littéraires
d'après le livre V des Métamorphoses d'Ovide
Création
Paris, à l'Académie royale de musique

Aréthuse ou La Vengeance de l'Amour, opéra-ballet en un prologue (pastorale qui se déroule dans les jardins de Marly) et trois entrées (Les Enfers, La Mer, La Terre). La musique est d'André Campra alors que le livret est d'Antoine Danchet, d'après le livre V des Métamorphoses d'Ovide. La partition fut éditée chez Christophe Ballard en 1701. Sous le nom d'Alphée et Aréthuse, l'acte de ballet fut repris à l'Académie royale, le , précédé du Prologue des Fêtes de l'Été, de l'abbé Pellegrin et Montéclair, et suivi de l'intermède italien nommé Le Joueur (Il Giocatore).

Il n'y eut pas de reprise, mais l'œuvre fut retravaillée par Antoine Dauvergne sous le nom d'Alphée et Aréthuse, dans le cadre des Fêtes d'Euterpe.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôles Tessiture Première, le 14 juillet 1701
Le Printemps Pichon
La Nymphe de la Seine Mlle Maupin
Aréthuse Mlle Moreau
Alphée basse Thévenard
Pluton basse Hardouin
Proserpine Mlle Champenois
Endimion haute-contre Chopelet
Neptune basse Dun
Thétis Mlle Maupin
Diane Mlle Desmatins
Ismène Mlle Savigny
L'Amour Mlle Loignon

Argument[modifier | modifier le code]

Selon la mythologie, Alphée poursuit la Néréide Aréthuse de ses feux amoureux. Danchet retrace une histoire de cette poursuite. Cela se passe d'abord dans les enfers où règne une atmosphère des plus galantes puisque les noces de Proserpine et de Pluton vont y être célébrées. Aréthuse réussit à s'enfuir au moment où Proserpine et Pluton font entrer Alphée. Nous la retrouvons sous la mer où Neptune s'apprête à célébrer ses noces avec Thétis. Neptune et Thétis arrangent un rendez-vous au cours duquel Aréthuse avoue à Alphée qu'elle le fuit à cause du vœu de chasteté qu'elle a fait à Diane. Dès lors, on revient sur terre. Aréthuse, convaincue par la passion de Diane pour Endymion, cède à son tour et l'on assiste au triomphe de l'Amour qui a fait rendre les armes à Proserpine, à Thétis, à Diane et, enfin, à Aréthuse.

Source[modifier | modifier le code]

Une partie de cet article provient du site Le magazine de l'opéra baroque