Apollo Tyres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Apollo Tyres
logo de Apollo Tyres

Création 1972
Forme juridique Limited company
Action National Stock Exchange
Slogan "Go the distance"
Siège social Gurgaon
Drapeau d'Inde Inde
Direction Onkar Singh Kanwar (PCA et DG)
Neeraj Kanwar (Vice-PCA et DG)
Produits Pneumatiques
Site web www.apollotyres.com

Apollo Tyres est une entreprise de fabrication de pneumatiques indien, fondée en 1972. Le groupe est aujourd'hui le 15e pneumaticien au niveau mondial[1], avec un chiffre d'affaires annuel de 149,29 milliards de roupies indiennes (environs 1,78 milliards d'euros) pour l'année fiscale 2018[2]. 69,5 % des revenus sont issus de la région APMEA (Asie Pacifique, Moyen-Orient, Afrique), 30 % de l'Europe et 0,5 % d'autres régions[2]. En termes de produits, les pneumatiques à destination des camions et bus représentent 41,9 % des ventes, automobiles 39,1 %, hors route 10,3 %, véhicules commerciaux légers 6,8 % et 1,8% pour le reste[2]. Sa première usine a été mise en service à Perambra, Thrissur, Kerala, Inde. La société compte aujourd'hui quatre unités de production en Inde, une aux Pays-Bas et une en Hongrie[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts d'Apollo Tyres remontent à 1972[4].

En 2003, Apollo Tyres initie une collaboration financière et technique avec le groupe Michelin. En 2004, la joint venture Michelin Apollo Tyres Pvt lance en Inde une nouvelle gamme de pneumatiques à destination des poids lourds et des bus. En 2006, Apollo Tyres acquiert Dunlop South Africa. En 2009, Apollo Tyres acquiert le fabricant de pneus néerlandais Vredestein Banden. En 2015, Apollo Tyres a acheté la société reifencom GmbH, un plus grands distributeurs de pneus allemand pour 45,6 millions d'euros[5].

Tentative d'acquisition de Cooper Tire[modifier | modifier le code]

En juin 2013, Apollo Tyres lance une offre publique d'achat sur Cooper Tire, qui est le numéro 11 mondial, pour 2,5 milliards de dollars, ce qui fait de cette acquisition la plus importante en provenance d'une firme indienne sur une américaine[6]. Une fois concrétisée, cette opération devrait faire d'Apollo, le 7e pneumaticien mondial[7].

Malgré l'accord des deux comités exécutifs, plusieurs difficultés apparaissent qui empêche l'acquisition de se finaliser. Plusieurs actionnaires d'Apollo Tyres reprochent au groupe indien de dépenser une somme qu'ils jugent excessive dans le cadre de cette acquisition. En outre, plusieurs mouvement sociaux, à la fois aux États-Unis mais aussi dans des usines Cooper en Chine viennent perturber l'acquisition[8].

Par exemple, le chinois Chengshan, partenaire de Cooper dans le cadre de la joint venture Cooper Chengshan Tires Co, souhaite l'annulation de l'acquisition faute d'avoir été consulté par Cooper Tire au préalable[9].

Le 19 décembre 2013, Cooper Tire doit tenter de convaincre la cour suprême du Delaware de revenir sur de précédentes décisions qui bloquent l'acquisition. Les deux parties se rejettent mutuellement la responsabilité de la situation[10]. Fin décembre 2013, l'opération de rachat est abandonnée[11].

Marques du groupe[modifier | modifier le code]

Le Groupe est composé des marques[12] :

  • Apollo
  • Kaizen
  • Maloya
  • Regal
  • Vredestein

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The World's 15 Largest Tire Manufacturers by Revenue », sur Market Research Reports, (consulté le 1er novembre 2018)
  2. a b et c (en) « Digital Annual Report », sur https://corporate.apollotyres.com/en-in/investors/financial-reporting/ (consulté le 28 octobre 2018)
  3. (en) « Apollo Tyres - Our Locations » (consulté le 28 octobre 2018)
  4. « The Economic Times », sur economictimes.indiatimes.com (consulté le 14 mai 2017)
  5. (en) « Apollo Tyres company history », sur Business standard (consulté le 28 octobre 2018)
  6. « Le rachat de la marque Cooper Tire semble compromis », News Auto,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  7. « Apollo achète Cooper Tire pour 2,5 mds $ », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  8. (en) « Apollo's $2.5-billion Cooper deal hits roadblocks in China over labour pain », The Economic Times,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  9. « COOPER TIRE AND RUBBER : différents avec Apollo sur le projet de fusion », sur Capital.fr (consulté le 14 mai 2017)
  10. (en) Tom Hals, « Cooper to try to save Apollo deal at December 19 court hearing », Reuters India,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  11. (en-GB) « Cooper Tires ends $2.5bn deal with India's Apollo », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  12. (en) « Apollo Corporate Brands », sur www.apollotyres.com (consulté le 14 mai 2017)