Antonin Reschal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonin Reschal
Nom de naissance Charles Eugène Marius Antonin Arnaud
Naissance
Pont-Saint-Esprit, Drapeau de la France France
Décès (à 61 ans)
Perpignan, Drapeau de la France France
Activité principale
Romancier, nouvelliste, homme de presse
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Antonin Reschal (de son vrai nom Charles Eugène Marius Antonin Arnaud), né le à Pont-Saint-Esprit et mort le à Perpignan, est un écrivain, un homme de presse et un éditeur-imprimeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonin Reschal fut de 1895 à 1915 un littérateur français en vue. Après des tentatives dans l'édition et la publication de journaux, avec entre autres l'hebdomadaire Le Petit Illustré amusant qui sera revendu à Arthème Fayard, il passe chez Albin Michel qui va éditer ses romans. Ceux-ci ont des thèmes variés, de l'érotisme de l'époque pour la trilogie de L’Ève moderne, qui comprend Pierrette en pension, Pierrette s'amuse et Pierrette amoureuse, à l'aventure policière avec le personnage de Maud, la femme du monde cambrioleuse « mariée à l'ennuyeux comte de Fréjeville [et qui], sous la coupe de son amant [...] va commettre des actes criminels jusqu'au jour où elle est démasquée par un journaliste »[1], ou encore l'héroïne du roman La Femme volante (1911), en passant par le pur genre policier dans les nouvelles mettant en scène Miss Boston, la femme détective qui arrête l'assassin de Sherlock Holmes dans sa toute première aventure.

Dès 1913, il se lance dans la publication de lithographies et de cartes postales de « petites femmes ». Ses illustrateurs ont pour nom Raphael Kirchner, Léo Fontan, Suzanne Meunier, Gerda Wegener, Édouard-Alexandre Bernard... Sa maison d'édition est la « Librairie de l'estampe » qu'il a rachetée en octobre 1914 (à Schwarz, le fondateur de l'Assiette au beurre ? c'est une hypothèse). Durant toute la guerre, il imprime et livre aux marraines des armées des dizaines de milliers de cartes postales destinées au réconfort moral des Poilus.

Mais il connaît des revers de fortune et finit par se réfugier avec sa compagne en province, où il termine ses jours en tant que restaurateur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Trilogie L'Ève moderne[modifier | modifier le code]

  • Pierrette en pension (1904)
  • Pierrette s'amuse (1906)
  • Pierrette amoureuse (1908)

Série Maud[modifier | modifier le code]

  • Maud, femme du monde cambrioleuse (1909)
  • Les Derniers Exploits de Maud (1910)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Une inassouvie (1897)
  • Désirs pervers (1901)
  • La Femme volante (1911)
  • Les Curiosités de Lily (1914)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Série Miss Boston, la seule détective-femme du monde entier[modifier | modifier le code]

  1. L'Assassinat du plus célèbre des détectives (1910)
  2. La Bande des cravates vertes (1910)
  3. Les Cadavres aux masques de cire (1910)
  4. L'Aéroplane mystérieux (1910)
  5. Le Ressuscité du cimetière de Cleveland (1910)
  6. Le Roi des faussaires (1910)
  7. Les Secrets de l'hypnotisme (1910)
  8. Vingt-cinq cadavres ! (1910)
  9. Le Drame de l'express de Chicago (1910)
  10. Les Souterrains maudits de Clifford (1910)
  11. La Revanche de la détective (1910)
  12. L'Homme invisible (1910), aussi titré La Bande aux cent mille bras
  13. La Poignée de main infernale (1910), aussi titré La Rentrée en scène de Teddy
  14. La Femme aux yeux verts (1910)
  15. L'Elixir magique (1910)
  16. Haine de femme (1910), aussi titré La Capture de l'homme invisible
  17. Le Meurtre de Grosvenor Plage (1910)
  18. La Main coupée (1910)
  19. Le Rapide de l'Arizona (1910)
  20. Les Têtes embaumées de Chicago (1910)
  21. L'Association des Riffleurs (1910), aussi titré La Mort de l'inspecteur Sokes

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Auliac, Le Roman de Reschal, ou Un romancier marginal, Publibook, 2006, 366 p. (ISBN 2748351967)

Liens externes[modifier | modifier le code]