Suzanne Meunier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suzanne Meunier
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Suzanne Meunier-Point, née Suzanne Marie Alia Meunier-Pouthot le à Suresnes[1] et morte le dans le 17e arrondissement de Paris[2], est une artiste peintre, dessinatrice et graveuse française, connue pour ses illustrations dans le genre pin-up.

Avec Vala Moro, mystérieuse artiste autrichienne des années 1930 et la danoise Gerda Wegener, Suzanne Meunier est l'une des seules femmes peintres à avoir produit des images de « demoiselles très peu vêtues », dans un milieu largement dominé par des artistes de sexe masculin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un manufacturier Albert Meunier-Pouthot et de Berthe Point, Suzanne Meunier-Point, après avoir suivi les cours de l'Académie Julian à Paris, rejoint l'Union des femmes peintres et sculpteurs qui l'expose en 1909.

Puis elle entre à l'école des beaux-arts de Barcelone en 1911, et publie ses premiers dessins dans plusieurs livraisons de la revue catalane Hojas Selectas.

Ses premières compositions sous le nom de « Suzanne Meunier » paraissent en France à partir de 1914 dans l'hebdomadaire Pages folles, puis de 1917 dans Le Sourire figurant les « petites femmes de guerre », marraines des soldats, puis dès 1918 dans La Vie parisienne et Fantasio, dans un style « boudoir », puis, à compter de 1922 dans Éros, « publication mensuelle d'art physique » publiée par la Librairie de l'estampe d'Antonin Reschal (en réalité une réédition de 1914). En 1923, The Strand Magazine lui consacre des pages dans son numéro de Noël.

En 1916, elle expose à Paris, galerie Joubert (toujours chez Reschal) et chez Richebourg, place de la Madeleine. Dans les années 1930, elle travaille en lien avec Sydney Z. Lucas, propriétaire à New York de la Camilla Lucas Gallery et de la Paris Etching Society.

Son art s'exprime aussi à travers de nombreuses lithographies et des cartes postales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]