Anthony Downs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Anthony Downs
Naissance
Nationalité États-Unis
Renommé pour théorème de l'électeur médian

Anthony Downs, né le 21 novembre 1930 à Evanston, est un politologue et économiste américain[1]. Il a développé le concept d'ignorance rationnelle dans son ouvrage An Economic Theory of Democracy publié en 1957.

Théories[modifier | modifier le code]

Anthony Downs fait partie de l'école du Public Choice, qui s'est notamment intéressé à la politique d'un point de vue rationnel. Il a élaboré un cadre de compétition, la "compétition downsienne[2]", qui s'inspire des théories de Duncan Black afin de poser un cadre théorique aux réflexions sur la politique et les calculs des électeurs.

Ce modèle se décrit comme suit :

  • Il y a deux partis politiques seulement
  • L'unique objectif de chaque parti est de gagner l'élection
  • Chaque parti propose une politique dans ce but
  • Les électeurs évaluent les politiques, indépendamment du parti qui les propose
  • Les partis connaissent les préférences des électeurs
  • Chaque électeur vote pour le parti qui a fait la proposition qui lui convient le plus, ou tire au sort s'il est indifférent
  • Le parti obtenant le plus de voix est élu
  • Le parti élu tient sa promesse.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Roy Burr et Milton Goldinger, Philosophy and Contemporary Issues, éd. Prentice Hall, 2003, p. 360
  2. An Economic Theory of Democracy, 1957