Anserelle de Coromandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nettapus coromandelianus

Nettapus coromandelianus
Description de cette image, également commentée ci-après
Anserelle de Coromandel
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Nettapus

Espèce

Nettapus coromandelianus
(Gmelin, 1789)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

L'Anserelle de Coromandel (Nettapus coromandelianus), aussi appelée oie pygmée de Coromandel ou sarcelle de Coromandel[1], est une espèce d'oiseaux de la famille des Anatidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure en moyenne 33 cm de long.

Le mâle et la femelle se ressemble mais la femelle a des couleurs brunes et non vertes et les parties blanches de son corps sont tachetées.

Répartition[modifier | modifier le code]

Malgré son nom, son aire s'étend depuis le sous-continent indien à travers l'Extrême-Orient et le nord-est de l'Australie.

Aire de répartition de l'ansarelle de Coromandel

Habitat[modifier | modifier le code]

L'anserelle de Coromandel vit dans les cours d'eau, les lacs et les marais à eaux profondes des plaines.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cet oiseau aquatique vit en petits groupes de 5 à 15 oiseaux et parfois en bandes de plus de 500 individus.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Au début de son existence l'anserelle de Coromandel mange essentiellement des crustacés, des vers et des insectes aquatiques. Adulte, il se nourrit surtout de graines, de grains dans les rizières, d'herbe et de plantes aquatiques.

Reproduction[modifier | modifier le code]

A la saison des amours l'anserelle de Coromande vit en couple.

La période de nidification est variable : en juillet et août au nord de l'Inde ; de février à juillet au Sri Lanka ...

La femelle installe un nid dans le trou d'un arbre se dressant généralement au milieu de l'eau à une hauteur entre 2 et 5 m, creux qu'elle tapisse d'herbe et de duvet. Elle y pond de 6 à 14 œufs blanchâtres et les couve seule pendant environ 26 jours.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Nettapus coromandelianus albipennis Gould, 1842 : nord-est de l'Australie ;
  • N. c. coromandelianus (Gmelin, 1789) : du Pakistan au sud de la Chine et la Nouvelle-Guinée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jiří Felix (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), Sarcelle de Coromandel pages 203 et 204

Référence taxonomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :