Fuligule milouinan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aythya marila

Aythya marila
Description de cette image, également commentée ci-après
Couple de fuligules milouinans (Aythya marila)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Aythya

Espèce

Aythya marila
(Linnaeus, 1761)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Fuligule milouinan (Aythya marila) est une espèce de palmipèdes appartenant à la famille des Anatidae. C'est un canard plongeur de taile moyenne, plus grand que son proche parent, le Fuligule à tête noire (Aythya affinis). Durant les mois d'été, il se reproduit en Alaska, au nord du Canada, en Sibérie, en Islande et en Scandinavie. En hiver, il migre au sud vers les côtes d'Amérique du Nord, d'Europe et du Japon.

Les mâles sont plus grands et ont une tête plus ronde que les femelles; ils ont un bec gris clair dont l'onglet est noir, et des yeux jaune.La tête est foncée, avec des reflets vert, la poitrine est noire, le ventre blanc, et une barre alaire blanche. Le dos est blanc finement vermiculé de gris. Les femelles ont un corps brun avec les flancs gris-brun plus clairs et un dos plus foncé. Une large et évidente zone blanche est visible à la base du bec, celui-ci étant plus pâle que celui du mâle.

Le fuligule milouinan niche près de l'eau, typiquement sur les îles des lacs nordiques ou sur des radeaux de végétaux flottants. Ils deviennent adultes, c'est-à-dire capables de se reproduire, à l'âge de deux ans, mais commencent à construire des nids la première année. Les mâles ont une parade nuptiale complexe qui se déroule pendant la migration de printemps et se conclut oar la formation de couples monogames. Les femelles pondent six à neuf œufs olive-crème. Les œufs éclosent après 24 à 28 jours. les poussins, nidifuges, et donc couverts de duvet, sont capables de suivre leur mère dans sa recherche de nourriture immédiatement après l'éclosion.

Le Fuligule milouinan mange des mollusques, plantes et insectes aquatiques, qu'il obtient en plongeant. Ces animaux forment de larges groupes, appelés radeaux, pouvant regrouper plusieurs milliers d'individus. Leur principale menace est le développement humain, bien qu'ils soient la proie de rapaces nocturnes, mouffettes, ratons laveurs, renards, coyotes, et chassés par l'homme. Les populations de Fuligule milouinan sont en déclin depuis les années 1980. Cependant, cette espèce est toujours considérée comme une espèce de préoccupation mineure par l'UICN.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Le Fuligule milouinan a été décrit pour la première fois par Carl Linné en 1761 sous le nom binominal Anas marila. L'espèce est maintenant placée dans le genre Aythya qui a été créé pour le Fuligule milouinan par le zoologiste allemand Friedrich Boie en 1822.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Aythya marila marila (Linnaeus) 1761 ;
  • Aythya marila nearctica Stejneger 1885.


Les mâles d'Amérique, sous-espèce Aythya marila nearctica, se distinguent de ceux d'Europe et d'Asie, sous-espèce nominale Aythya marila marila, par des vermiculations plus foncées sur le manteau et les scapulaires. Les femelles des deux sous-espèces ne peuvent être distinguées les unes des autres.

Description [1],[2][modifier | modifier le code]

Le Fuligule milouinan adulte a une longueur de 39 à 56 cm, une envergure de 71 à 84 cm, et pèse entre 726 et 1360 g. Il a un bec gris-bleu avec un onglet noir et des yeux jaunes. Le mâle a la tête noire avec des reflets vert, la poitrine noire, le dos gris pâle, la queue noire, le ventre et les flancs blancs. En vol, le mâle a le dessus du corps et l'avant de l'aile gris contrastant avec le croupion et l'arrière du corps noirâtres. Sur la face supérieure des ailes, les rémiges primaires et secondaires possèdent une large bande blanche et sont terminées de noir sur le bord de fuite. Les primaires externes sont noirâtres. Le dessous des ailes est blanchâtre. La femelle adulte a un corps brun mat avec des flancs gris-brun plus clair et un dos un peu plus foncé avec quelques vermiculations grisâtres. Elle a une tâche blanche qui entoure la racine du bec et remonte jusqu'au front. En plumage d'été, elle a également une tache auriculaire claire. Le juvénile ressemble à la femelle adulte mais avec moins de blanc près du bec, et le dessous plus clair.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Madge et Hilary Burn, Wildfowl, an identification guide to the ducks, geese and swans of the world, Christopher Helm, (ISBN 0-7136-3647-5), p. 256
  2. Mark Beaman et Steve Madge (trad. de l'anglais par Philippe J. Dubois, Marc Duquet, Guilhem Lesaffre), Guide encyclopédique des oiseaux du Paléarctique occidental [« The Handbook of Bird Identification for Europe and Western Parlearctic »], Nathan, (ISBN 2-09-284267-6), p.145

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :