Annie Fortems

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Annie Fortems
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Pionnière du football féminin
Autres informations
Sport

Annie Fortems est une pionnière du football féminin français. Elle a été cofondatrice et capitaine de la section féminine du club de football de l'ES Juvisy (Essonne)[1], transformé en club autonome sous le nom de FCF Juvisy en 1984 puis devenu la section féminine du Paris Football Club en 2017 après la fusion avec le club parisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Annie Fortems commence le football à l'âge de six ans, dans la cité de l'Air d'Athis-Mons où elle vit avec ses frères et sœurs[2].

En 1971, elle est cofondatrice de la section féminine au sein du club masculin de l'Étoile sportive de Juvisy-sur-Orge. À la suite de l'intégration du football féminin en par la Fédération française de football, elle participe au premier championnat de Paris (1971/1972)[3],[4], et à la première Coupe de Paris. De 1971 à 1984, elle est capitaine de cette équipe féminine du club de Juvisy[3]. Dès 1976, elle contribue avec ses coéquipières à la montée de l’équipe au plus haut niveau, en championnat de France[2].

En 1977, elle est la première pré-sélectionnée en Équipe de France et participe au stage du 12 au à l'Institut national des sports à Vincennes. Elle est ensuite pré-sélectionnée à deux autres reprises. En raison de ses responsabilités professionnelles en tant que gérante d’entreprise, à une époque où le statut de joueuse professionnelle n’existe pas, elle ne peut toutefois pas s’engager en équipe de France.

Le , elle remporte le tournoi international de Bruxelles au stade du Heysel, dans le cadre de la célébration du millénaire de la ville, en battant les championnes de Belgique et des Pays-Bas et les finalistes de la Coupe d’Angleterre. Cet exploit ouvre aux Juvisiennes les portes du tournoi international de Eindhoven/Braakhuisen (Pays-Bas), compétition qu'Annie Fortems et ses coéquipières remportent en 1980 et 1981[2].

Elle est l'une des cinq joueuses du Championnat de France à avoir apporté, à son initiative, un soutien officiel à la capitaine du club d'Étrœungt, triple championne de France, avant sa convocation devant la Commission plénière du football féminin de la FFF du où elle se voit infliger une suspension de six mois pour avoir dénoncé publiquement les carences des instances à l’égard du développement du football féminin.

Depuis 1981, Annie Fortems intervient dans les médias télévisés[5],[6],[7],[8],[9], dans la presse[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18],[19], à la radio[20],[21], sur les réseaux sociaux[22] et dans des podcasts[23] afin de développer le thème de l'insertion des femmes dans le monde sportif.

Elle a également signé un article sur le football féminin dans la revue Mouvements[24].

Le , elle participe aux festivités des cinquante ans du Paris Football Club[25]. Avec Marinette Pichon, elle donne le coup d'envoi fictif du match Paris FC-Montpellier, match comptant pour la 21e journée de D1 Féminine, au stade Charléty, devant 3 500 spectateurs[25].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pour son engagement de quarante années pour le droits des femmes dans le sport et l’entreprise, contre les discriminations et l’exclusion, elle reçoit la Légion d'Honneur en 2016[1] et la médaille Vermeil de la ville de Paris en 2019.

Publication[modifier | modifier le code]

  • « Le football féminin face aux institutions : maltraitance et conquêtes sociales », Mouvements, no 78,‎ , p. 90-94 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Annie Fortems », sur Expertes France (consulté le )
  2. a b et c Camille Cordouan, « "Annie Fortems : et moi, reléguée derrière la main courante. Me morfondant en les regardant jouer » », sur weeplay.media, (consulté le )
  3. a et b « Journal Sport Univers’Elle : rencontre avec Annie Fortems, pionnière dans le football féminin », Journal Sport Univers’Elle, (consulté le )
  4. Hamza Hizzir, « Le football n’a pas permis aux femmes de s’émanciper, ce sont les femmes émancipées qui ont 'dégenré' le football », sur https://www.lci.fr, (consulté le )
  5. Participation à l'émission "Les Femmes aussi" consacrée au football féminin, en 1981.
  6. Participation au documentaire Juvisy - Les pionnières, diffusé le 12 février 2017 sur Canal+ Sport, https://www.dailymotion.com/video/x5bg99t.
  7. Participation à l'émission Ça se comprend sur le thème de la Coupe du monde des Bleues, diffusée le 4 juin 2019 sur CNews
  8. Participation au débat : "Coupe du monde féminine, sport masculin et féminin, c’est pour quand l’égalité?", diffusé le 10 juin 2019 sur RFI, http://www.rfi.fr/emission/20190610-coupe-monde-feminine-sport-masculin-feminin-est-quand-egalite
  9. « C Politique, la suite - Bernard Pivot, Alastair Campbell, Annie Fortems, Lucie Brasseur », sur Chaine Youtube "C Pol", (consulté le )
  10. Philippe Jallon, « Annie Fortems, regard d’une pionnière sur le football féminin », sur https://www.footdelles.com, (consulté le )
  11. Laurent Pruneta, « D1 féminine : le Paris FC vise le podium », sur http://www.leparisien.fr, (consulté le )
  12. « L’histoire d’une pionnière de l’Étoile sportive de Juvisy, 1971-1981 », sur https://www.50-50magazine.fr, (consulté le )
  13. Sébastien Billard, « Annie, ex-footballeuse : « “Regarde ses cuisses !”, “Retourne à la cuisine !”… Voilà ce que j’entendais » », sur https://www.nouvelobs.com, (consulté le )
  14. « Mondial de foot 2019 : "Les Bleues peuvent se transcender et battre les États-Unis", d'après l'une des pionnières du foot féminin », sur https://www.francetvinfo.fr, (consulté le )
  15. Seghir Lazri, « L’équipe de France féminine, ce double héritage social », sur https://www.liberation.fr, (consulté le )
  16. Sarah Koskievic, « La Coupe du monde féminine 2019 marquera-t-elle un tournant dans la réduction des inégalités de genre dans le football ? », sur https://www.equaltimes.org, (consulté le )
  17. Valentin Danré, « Le vrai ou faux: les joueuses de football sont-elles plus fair-play que les joueurs? », sur https://plus.lesoir.be, (consulté le )
  18. Tara Britton, « Annie Fortems : « La FFF fait semblant de s'occuper du foot féminin » », sur https://www.sofoot.com, (consulté le )
  19. « Sport : faut-il imposer un quota de 50% de sport féminin dans les médias ? », sur https://ledrenche.ouest-france.fr, (consulté le )
  20. Clémence Allezard, « Les Juvisiennes, légendes d’hier et d’aujourd’hui », sur https://www.franceculture.fr, (consulté le )
  21. « Des femmes sur le terrain et un Premier ministre sur le terrain des femmes », sur https://www.europe1.fr, (consulté le )
  22. « A cette époque, dans les années 70, une femme en short, c'était considéré comme indécent, un trouble à l'ordre public », sur Loopsider, (consulté le )
  23. « Ep1 - Celles qui ont défoncé des portes pour exister », sur https://podcast.ausha.co/l-olympiade-femelle, (consulté le )
  24. Annie Fortems, « « Le football féminin face aux institutions : maltraitance et conquêtes sociales » », Mouvements,‎ (ISSN 1291-6412, lire en ligne)
  25. a et b « Quinze joueuses emblématiques de Juvisy mises à l'honneur », sur Paris FC, (consulté le )