Anne Sophie de Prusse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne Sophie de Prusse ( à Königsberg - à Lübz) était duchesse du Mecklembourg après son mariage avec Jean-Albert Ier de Mecklembourg-Schwerin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la plus vieille et la seule survivante des enfants que le duc Albert de Brandebourg-Ansbach (1490-1568) eu avec sa première femme, Dorothée de Danemark (1504-1547), fille du roi Frédéric Ier de Danemark. De sa mère, elle reçoit une formation approfondie dans le domaine de la naturopathie et de la gynécologie[1].

Elle a épousé le 24 février 1555 à Wismar le duc Jean-Albert Ier de Mecklembourg-Schwerin (1525-1576). Elle est utilisée comme cadeau dans le conflit qui oppose son nouvel époux à son père, Ulrich de Mecklembourg-Güstrow[2]. À l'occasion de son mariage, le duc Jean-Albert rénove dans un style Renaissance le Palais Fürstenhof de Wismar pour que le couple puisse s'y installer[3].

Jean-Albert Ier et Anne Sophie eurent trois fils ; elle est décrite comme une mère aimante[4]. Jean-Albert Ier reste un allié loyal à son beau-père dans Saint-Empire romain germanique ainsi qu'en Livonie. Ce dernier, n'ayant pas de fils survivant tentera à plusieurs reprises de faire de son gendre son héritier et successeur pour le duché de Prusse.

Après la mort de Jean-Albert Ier en 1576, Anne Sophie se retire à Lübz où elle meure en 1591. Elle est enterrée dans la cathédrale de Schwerin[5].

Descendance[modifier | modifier le code]

Anne Sophie et son mari eurent trois fils :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karl Friedrich Pauli: Allgemeine preussische Staatsgeschichte, C. P. Francken, 1762, p. 458
  • Dietmar Willoweit, Hans Lemberg: Reiche und Territorien dans Ostmitteleuropa: historische Beziehungen und politische Herrschaftslegitimation, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, Munich, 2006, p. 64 f.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martina Schattkowsky: Witwenschaft in der frühen Neuzeit: fürstliche und adlige Witwen zwischen Fremd- und Selbstbestimmung, Leipziger Universitätsverlag, Leipzig, 2003, p. 207
  2. Karl Friedrich Pauli: Allgemeine preussische Staats-Geschichte, C. P. Francken, 1762, p. 443
  3. Christiane Petri: ADAC Reiseführer Plus Mecklenburg-Vorpommern, ADAC Verlag DE, Munich, 2006, p. 19
  4. Friedrich August von Rudloff: Neuere Geschichte von Mecklenburg, Stiller, 1822, S. 27
  5. (de) « Herzog Johann Albrecht 1 und dessen Gemahlin Anna-Sophia »

Liens externes[modifier | modifier le code]