Jean Ier Cicéron de Brandebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Ier Cicéron de Brandebourg
Illustration.
Jean Ier Cicéron de Brandebourg.
Titre
Électeur de Brandebourg

(12 ans, 9 mois et 29 jours)
Prédécesseur Albert III Achille
Successeur Joachim Ier Nestor
Biographie
Dynastie Maison de Hohenzollern
Date de naissance
Lieu de naissance Ansbach (Franconie)
Date de décès (à 43 ans)
Lieu de décès Arneburg (Altmark)
Père Albert III Achille de Brandebourg
Mère Marguerite de Bade
Conjoint Marguerite de Thuringe
Enfants Jacques
Joachim Ier Nestor
Élisabeth
Anne
Ursula
Albert

Jean Ier Cicéron (en allemand : Johann Cicero), né le à Ansbach et mort le au château d'Arneburg, est le fils de l'électeur Albert III Achille de Brandebourg. Il fut électeur de Brandebourg de 1486 jusqu'à sa mort, le quatrième souverain du margraviat issu de la famille des Hohenzollern.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné d'Albert III Achille, électeur de Brandebourg depuis 1471, et de sa première épouse Marguerite (1431-1457), fille du margrave Jacques Ier de Bade et de Catherine de Lorraine, Jean Ier devient prince-électeur à la mort de son père le . Le jeune prince vivait dans les États des Hohenzollern en Franconie jusqu'en 1466, date à laquelle son oncle Frédéric II le fit venir au Brandebourg où il participa dans la guerre de Succession de Stettin contre les ducs de Poméranie. Son père Albert Achille l'a nommé régent dès 1473, lui-même préférant demeurer dans les pays héréditaires de la famille situées plus au sud. Jean Ier est ainsi le premier Hohenzollern à résider vraiment dans le Brandebourg.

Lors de son accession au trône, en 1486, il confirme les privilèges des villes-sœurs de Berlin et Cölln. Il en fait son lieu de résidence ; c'est de là que Berlin tire son statut de capitale. En 1488, il introduit l'impôt sur la bière dans son État, créant ainsi un précédent pour l'introduction d'impôts indirects.

Grâce à une habile diplomatie, Jean Ier Cicéron acquiert la seigneurie de Zossen, une ville située à la frontière avec la Basse-Lusace au sud de Berlin, ainsi que le droit de succession sur la Poméranie.

Lorsque Jean Ier Cicéron de Brandebourg meurt au château d'Arneburg dans l'Altmark le , son fils Joachim Ier Nestor lui succède. Jean Ier fut inhumé dans l'abbaye de Lehnin ; son petit-fils Joachim II Hector fait transférer sa dépouille mortelle en la cathédrale de Berlin.

Longtemps après sa mort, Jean Ier reçoit son surnomen référence à l'orateur romain Cicéron. Ce serait dû à sa maîtrise de la langue latine.

Famille[modifier | modifier le code]

Restes du monument de l'allée de la Victoire (aujourd'hui disparu), autrefois au Tiergarten, représentant Jean-Cicéron, par Albert Manthe.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Jean Ier Cicéron de Brandebourg appartient à la première branche de la maison de Hohenzollern. Le titre de prince-électeur fut rattaché au titre du roi en Prusse en 1701. Il est l'ascendant de l'actuel chef de l'ancienne maison impériale d'Allemagne, le prince Georges-Frédéric de Prusse.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le , Jean Ier Cicéron de Brandebourg épouse Marguerite, issue de la maison de Wettin, fille du landgrave Guillaume II de Thuringe et d'Anne de Luxembourg.

Sept enfants sont nés de cette union :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]