Anna Schwartz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Jacobson Schwartz

Description de l'image  Anna Schwartz by David Shankbone.jpg.
Naissance
New York (États-Unis)
Décès (à 96 ans)
New York
Domicile New York
Nationalité américaine
Champs monétarisme, cycles économiques, histoire économique
Institutions Université de la Ville de New York
Université de New York
National Bureau of Economic Research
Diplôme Université Columbia
Renommé pour monétarisme, histoire économique, ses livres coécrit avec Milton Friedman
Distinctions Distinguished Fellow, American Economic Association, 1993; Doctor of Science (Honoris Causa), City University, Londres, 2006...

Anna Jacobson Schwartz (née à New York le 11 novembre 1915 - morte à New York le 21 juin 2012) est une économiste monétariste américaine spécialisée en histoire économique. Ancienne présidente de la Western Economic Association, elle travaille comme économiste au National Bureau of Economic Research, à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 18 ans, elle est diplômée du Barnard College (Université Columbia), à New York. Une année plus tard, elle obtient un master en économie à l’Université Columbia, et elle commence une carrière d'économiste professionnel l’année suivante. En 1964, elle obtiendra son doctorat dans la même université.

Son premier travail, « British Share Prices, 1811 - 1850 », rédigé sous le nom de Anna Jacobson, et en collaboration avec Arthur Gayer et Isaïe Finkelstein, est publié dans la Review of Economics and Statistics. Ce document est annonciateur en plusieurs points de son travail ultérieur. Il se fonde sur des données financières de la Grande-Bretagne, et fait preuve d’une démarche rigoureuse pour la présentation, l'explication et l'interprétation des données.

Travaux[modifier | modifier le code]

En 1941, elle rejoint l’équipe du National Bureau of Economic Research, où (en 2007) elle travaille toujours, cinq jours par semaine. Elle était entrée dans cette institution pour travailler sur les cycles économiques.

Forte de ces connaissances en histoire économique et de son expérience des cycles économiques, elle coécrit avec Arthur Gayer et Walt Whitman Rostow le livre Growth and Fluctuations in the British Economy, 1790 – 1850: An Historical, Statistical, and Theoretical Study of Britain’s Economic Development. Ce livre est toujours considéré comme une référence concernant cette période économique.

Cependant, elle tient surtout sa popularité de son travail fructueux avec Milton Friedman, avec lequel elle coécrit en 1963 le livre A Monetary History of the United States, 1867-1963, puis, toujours en 1963, l’article « Money and Business Cycles ».

Ils écrivent également ensemble les livres Monetary Statistics of the United States (1970), et Monetary Trends in the United States and the United Kingdom: Their Relation to Income, Prices, and Interest Rates, 1867 – 1975 (1982). Ces ouvrages ont profondément transformé la vision du rôle de monnaie dans l’économie ; alors que le rôle de la monnaie était auparavant jugé peu important, leurs travaux ont montré l’importance de la politique monétaire pour le contrôle de l’inflation.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Anna Schwartz a beaucoup écrit. La liste suivante n'est pas exhaustive :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]