National Bureau of Economic Research

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
National Bureau of Economic Research
NBER Logo.gif
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
(en) NBERVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Domaine d'activité
Pays
Coordonnées
Organisation
Fondateur
Site web
(en) nber.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

Le National Bureau of Economic Research (NBER : « Bureau national de recherche économique ») est un organisme privé américain, sans but lucratif, politiquement indépendant, consacré aux sciences économiques et aux recherches empiriques associées, particulièrement à l'économie américaine.

Le NBER entreprend et publie des études économiques destinées aux décideurs politiques, au monde des affaires et au monde académique. Il publie les NBER Working Papers, des « articles de travail » d'économistes qui n'ont pas encore été validés par un comité de lecture. Le NBER publie également des livres.

Son siège se trouve à Cambridge, à quelques minutes du département d'économie de l'université Harvard, avec lequel le NBER partage de nombreux membres[1]. Il possède également des bureaux à Palo Alto (Californie) et à New York.

Le NBER a été fondé en 1920. Simon Kuznets en était membre associé lorsque le gouvernement fédéral américain lui a demandé de mettre en place un système de comptabilité nationale dans les années 1930, ce qui a entraîné la création d'indices tels que le produit national brut.

De par son travail sur la comptabilité nationale et les cycles économiques, le NBER estime et publie les dates de début et de fin des récessions de l'économie américaine[2].

Le NBER est le plus important organisme de recherche économique des États-Unis. Des 31 derniers lauréats américains du « Prix Nobel » d'économie, 16 étaient membres associés du NBER. Plusieurs directeurs du Council of Economic Advisers (« Conseil d'analyse économique ») en sont issus.

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Éloi. « Le Département d’économie d’Harvard : in varietate ve-ri-tas », L’Économie politique, n°32, pp. 91-112, octobre 2006.
  2. AFP, « Une récession à l'américaine », Le Devoir,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]