André Wormser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Wormser
Wormser photo 1903.gif
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement
Genre artistique
Distinction

André Alphonse Toussaint Wormser, né le 1er novembre 1851 à Paris et mort le 4 novembre 1926 à Paris, est un banquier français qui fut également compositeur romantique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait d'André Wormser (1877) par Albert Besnard[1].

André Wormser est le fils d'Abraham Wormser et de son épouse, née Julie Hayem, Juifs assimilés.

Il fut élève de Marmontel et de François Bazin au Conservatoire de Paris[2].

En 1872, il eut le Premier Prix de piano du Conservatoire de Paris[3], il obtint le Prix de Rome en 1875 pour sa cantate Clytemnestre. Il fut pensionnaire à la Villa Médicis en même temps que le peintre Albert Besnard qui fit son portrait en 1877.

Il épousa Olga Boris qui lui donna quatre enfants, Diane, Sabine, Dominique et Olivier, tous peints dans un tableau de 1926 intitulé Madame André Wormser et ses enfants d'Édouard Vuillard[4]. Extrêmement fortuné, Wormser pouvait se permettre d'être membre du Cercle artistique et littéraire[5].

Il fut nommé en 1900 chevalier de la Légion d'honneur[6].

Il mourut à Paris.

Il eut comme élève Charles Malherbe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Étoile, Ballet-pantomime en deux actes (1897)
  • Ballade pour haut-bois et piano (1909)
  • Clytemnestre, cantate (1897)
  • L'Enfant prodigue, pantomime (1916)
  • Rêverie (Gypsy Suite) pour violon et piano
  • Adèle de Ponthière, opéra (1887)
  • Rivoli, opéra (1896)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exposé au Petit Palais dans le cadre de l'exposition Albert Besnard, Modernité Belle Epoque, 2016-2017
  2. (en) « Wormser, André Alphonse » (consulté le 23 février 2012)
  3. (en) Margell, Tad, « The Paris Conservatoire Concours Oboe Solos:The Gillet Years (1882-1919) », IDRS Journal (consulté le 23 février 2012)
  4. (en) « Madame André Wormser and her Children » (consulté le 23 février 2012)
  5. (en) Richard Langham Smith et Caroline Potter, French music since Berlioz,
  6. « Dossier de l'ordre de la Légion d'honneur d'André Alphonse Toussaint Wormser », base Léonore, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]