André Chotin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Chotin
Nom de naissance André Roger Chotin
Naissance
10e arrondissement de Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 61 ans)
Paris 17e
Profession Réalisateur
Films notables Trois artilleurs à l'opéra
Les Clandestins
Fausse identité

André Roger Chotin alias André E. Chotin, né le dans le 10e arrondissement de Paris[1] et mort le dans le 17e arrondissement de Paris, est un décorateur, directeur artistique et réalisateur français de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute comme acteur dans la compagnie théâtrale de Jacques Copeau, avec laquelle il joue plusieurs pièces au Théâtre du Vieux-Colombier en 1917 et 1918.

En tant que technicien de cinéma, il collabore, entre autres, avec Frank Borzage sur L'heure suprême (1927) (à Hollywood), et avec Léo Joannon sur Train de plaisir (1930).

Il écrit quelques scénarios et réalise plusieurs films, dont La Fine combine (1931), Trois artilleurs à l'opéra (1938), Les Clandestins (1945), Fausse identité (1947). En 1948, il tourne à Bagdad son dernier film, Alia et Issam, un film irakien[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 6337 Archives de Paris, acte n°463, vue 19 de la numérisation?
  2. Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les oubliés du cinéma français, préface de Jean-Charles Tacchella, Éditions du Cerf, 1999

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) André Chotin sur l’Internet Movie Database