Ancienne gare de Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancienne gare de Metz
Alter Bahnhof Metz (de)
Image illustrative de l'article Ancienne gare de Metz
L'ancienne gare de Metz.
Localisation
Pays France
Commune Metz
Adresse Place du Roi-Georges
Coordonnées géographiques 49° 06′ 37″ nord, 6° 10′ 17″ est
Gestion et exploitation
Services Gare fermée.
Historique
Mise en service 1850
Fermeture 1908

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ancienne gare de MetzAlter Bahnhof Metz (de)

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Ancienne gare de MetzAlter Bahnhof Metz (de)

Géolocalisation sur la carte : Metz

(Voir situation sur carte : Metz)
Ancienne gare de MetzAlter Bahnhof Metz (de)

L’ancienne gare de Metz est une ancienne gare ferroviaire située à proximité du centre-ville de Metz, préfecture du département de la Moselle et de la région Lorraine.

Construite par les autorités allemandes en 1878, durant l'annexion de l'Alsace-Lorraine, elle est désaffectée lors de la mise en service de la nouvelle gare en 1908.

Après avoir abrité la direction régionale de la SNCF, l'ancien bâtiment voyageurs doit accueillir un centre statistique de l'Insee courant 2017.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

En juillet 1849[1], il est décidé de créer une gare à Metz. Le commandement militaire de la ville refuse la création d’un passage à travers les remparts de la ville[2]. C’est donc à l’extérieur des remparts, à l'est de la Citadelle de Metz, qu’une première gare provisoire, en bois, facilement démontable, est construite vers 1850[3]. En 1853, la robustesse du bâtiment est améliorée par l’ajout d’une ossature métallique. Mais cette première gare brûle le 28 juillet 1872. Les autorités allemandes de l'époque décident donc de construire une nouvelle gare, plus spacieuse et plus grande.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

Le projet est confié à l’architecte Johann Eduard Jacobsthal (1839-1902)[4], qui réalisera plus tard la gare de Strasbourg. La gare est construite dans une variante allemande du style néoclassique, le Rundbogenstil. Soucieux de ne pas heurter les Messins, le maître d'œuvre respecte la tradition architecturale locale en utilisant la pierre de Jaumont. La gare est inaugurée le 17 juin 1878 par l’administration allemande. Cette nouvelle gare dispose de quatre voies à quai[5] et sera utilisée jusqu’à la mise en service de la gare actuelle en 1908.

Au cours du XXe siècle, le bâtiment ayant perdu sa fonction d'origine, connut plusieurs altérations. Au retour à la France de la région en 1918, les symboles du pouvoir allemand son effacés dans toute la ville : ainsi les deux sculptures d'aigles impériales surplombant la façade sont détruites. Le double fronton cintré orné d'horloges disparaîtra, au profit d'un étage supplémentaire, dans les années 1950 avec une rénovation du bâtiment dans le but d'y accueillir des bureaux.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

L’ancienne gare est désaffectée en 1908, lors de la mise en service de la nouvelle gare. Le bâtiment abrita la délégation régionale de la SNCF Metz-Nancy jusqu'en juillet 2014[6]. Le bâtiment a été racheté par France Domaine afin d’accueillir, en 2017, le centre statistique de Metz de l'Insee. Le bâtiment est en attente des travaux qui devraient commencer courant 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LES GARES DE METZ sur metz.free.fr
  2. Déjà pour les mêmes raisons stratégiques, lors des études concernant la ligne Paris - Strasbourg, le trajet sud, passant par Bar-le-Duc et Nancy, avait été préféré au trajet nord, passant par Verdun et Metz. Aussi, lors de la construction de cette première gare les voies prirent la direction du sud vers Nancy et non celle de l’ouest vers Paris afin de rejoindre la ligne Paris - Strasbourg.
  3. Au vu du défaut d'accès entre la ville et la gare - la porte de la Citadelle, entrée de ville la plus proche, était régulièrement fermée aux civils -, une nouvelle porte Serpenoise est percée en coude dans les remparts, accompagnée d'un pont au-dessus des fossés : elle succède à l'ancienne porte détruite exactement trois siècles plutôt lors du siège de Metz
  4. http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0033495
  5. Johann Eduard Jacobsthal sur structurae.de
  6. http://www.mairie-metz.fr/metz2/decouvrir/quartier/gare/ancienne_gare.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]