American Legion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'American Legion est une association d'anciens combattants de l'armée des États-Unis. Elle compte environ trois millions de membres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1919 dans le 7e arrondissement de Paris[1], l'organisation a son siège à Indianapolis. Le jour anniversaire de l'armistice, l'American Legion attaqua le siège des Industrial Workers of the World — syndicat pacifiste, qui s'était notamment opposé à la Première guerre mondiale — dans l’État de Washington. Six personnes sont tuées dans la fusillade, parmi lesquelles l'un des chefs des assaillants. Le syndicaliste Wesley Everest est arrêté, mais le soir même, des membres de la Legion attaquent la prison, le castrent puis le pendent[2].

En plus d'organiser des évènements commémoratifs et des activités de volontaires, l'American Legion agit sur la politique américaine. Bien que sa fonction politique primaire soit d'être un groupe de pression pour les intérêts des vétérans, dont les avantages des vétérans comme les pensions ou le système de santé des vétérans (au statut particulier aux États-Unis), elle est engagée dans des domaines de politique plus générale, prenant le plus souvent des positions conservatrices. La prise de position de la Legion dans les affaires de politique du pays est sujette à de vives critiques.

Elle a donné son nom à la légionellose : en 1976, lors d'un congrès à Philadelphie, environ 200 cas d'une forme grave de pneumonie ont été recensés. Une fois identifiée en 1977, la bactérie à l'origine de cette maladie a été nommée Legionella.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'American Legion à Paris », sur Franceusa.org, (consulté le 9 décembre 2016).
  2. Frank Browning, John Gerassi, Histoire criminelle des États-Unis, Nouveau monde, , p. 322-323

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]