William Joseph Donovan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Donovan et Donovan.
William Joseph Donovan
William Donovan.jpg

William Joseph Donovan.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions

Le major-général William Joseph Donovan (1er janvier 1883 Buffalo (New York) - 8 février 1959 Berryville) était un soldat, avocat et dirigeant de l'OSS (Office of Strategic Services) pendant la Seconde Guerre mondiale, puis, après celle-ci, l'inspirateur de la création de la CIA.

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Vétéran de la Première Guerre mondiale, connaissant bien l'Europe et ami personnel du président Franklin Delano Roosevelt, il est envoyé à plusieurs reprises en mission, en Europe, entre 1937 et 1941.

Au début de 1941, devant la menace de guerre qui se profile, l'Office of the Coordination of Informations (COI) est créé, pour collationner et traiter les informations venant de tous les services militaires et civils américains. Mais devant l'ampleur de la tâche en temps de guerre, Donovan crée l'OSS, Office of Strategic Services, l'ancêtre de la CIA, en juin 1942, dont l'objectif était de coordonner les actions des services spéciaux alliés et de leur apporter une aide matérielle. À la dissolution de l'OSS, le 20 septembre 1945, Donovan quitta l'armée américaine avec le grade de général.

En 1944, Donovan propose au président des États-Unis l'idée d'une agence de renseignement opérant à grande échelle à travers le monde, et reliée directement au président américain[2]. Aidé par son protégé Allen Dulles et de quelques autres, il use de son influence pour que la CIA puisse voir le jour[3]. Mais en 1947, lors de la création de la CIA, il ne rejoint pas ce service.

En 1949, il devient président du Comité américain pour une Europe unie, un organisme dont il fut le fondateur avec Allen Dulles, et qui permettait au gouvernement américain de financer des organisations promouvant l'unité européenne afin de contrer l'avancée communiste en Europe[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique de Paul Paillole dans La Seconde Guerre mondiale, les acteurs, sous la direction de Philippe Masson, Larousse, 1992, page 120.
  2. « William J. Donovan and the National Security — Central Intelligence Agency », sur www.cia.gov (consulté le 3 mars 2016)
  3. Clifford, Clark, Counsel To The President, A Memoir, New York: Random House, 1991, pp. 165–66.
  4. (en) Richard J. Aldrich, « OSS, CIA and European Unity: The American Committee on United Europe, 1948-60 », Diplomacy and Statecraft, vol. 8, no 1,‎ , p. 184-227 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]