Amadou Hott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amadou Hott
Illustration.
Amadou Hott
Fonctions
Envoyé Spécial du Président de la BAD pour l'Alliance pour l'Infrastructure Verte en Afrique
Fonction précédente : Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal –
Président Macky Sall
Prédécesseur Amadou Ba
Successeur Oulimata Sarr
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Thiaroye Gare, Sénégal
Nationalité Sénégalaise
Diplômé de Université Strasbourg-I
Université Panthéon-Sorbonne

Amadou Hott (né le 25 octobre 1972) est un économiste et banquier d'affaires sénégalais. Il est l’Envoyé Spécial du Président de la Banque Africaine de Développement pour l'Alliance pour l'Infrastructure Verte en Afrique depuis Décembre 2022. Il a été ministre de l'Économie, du Plan et de la Coopération du Sénégal entre avril 2019 et septembre 2022[1]. Il était auparavant vice-président du complexe Énergie, Croissance Verte et Changement Climatique de la Banque africaine de développement, poste qu'il a occupé de novembre 2016 jusqu'à sa nomination au gouvernement sénégalais[2]. Il a cumulé une vingtaine d’années d'expérience dans des domaines tel que le financement structuré, la gestion de fonds souverains, la banque d'investissement, la levée de fonds, les infrastructures et le développement de solutions énergétiques intégrées[3].

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Amadou Hott est né à Thiaroye Gare et a passé sa jeunesse dans la banlieue de Dakar. Il a étudié successivement à l’école primaire Khaliy Madiakhaté Kala à Guédiawaye (anciennement École 25) et le collège Pikine Est. En 1992, il obtient son baccalauréat en mathématiques au lycée Seydina Limamoulaye à Guédiawaye[2]. Il s'inscrit ensuite à l'Université Strasbourg-I (anciennement l'Université Louis Pasteur de Strasbourg) où il obtient un Diplôme d’Etude Universitaire Générales (DEUG) Maths-Économie, puis un DEA en Finance des marchés financiers et gestion bancaire au Panthéon 1 à la Sorbonne avant de suivre les cours du Master en Mathématiques appliquées à l'Université de New York (NYU) dans le cadre d'un programme d'échange universitaire[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Amadou Hott a commencé sa carrière à la Société générale à New York avant de rejoindre le groupe BNP Paribas à Londres en tant que banquier d'investissement. Il a ensuite travaillé à la banque néerlandaise ABN AMRO où il devient banquier d'affaires spécialisé sur l'Afrique[5]. Ses domaines d'intervention inclus la gestion des risques, les fusions-acquisitions, le conseil, la levée de fonds et le financement.

En 2006, il quitte l'Europe pour s'installer à Dubaï où il travaille à la Millennium Finance Corporation en tant que Directeur Général des fusions-acquisitions et du financement pour le continent africain. Deux ans plus tard, Amadou Hott devient Directeur Général de UBA Capital, la filiale de banque d'investissement du groupe UBA à Lagos[6].

En 2012, il est nommé Conseiller Spécial du Président de la République du Sénégal, Macky Sall, chargé des questions de financement et d'investissement, puis Président du Conseil d'Administration de l'AIBD ( Aéroport international Blaise-Diagne )[7]. En septembre 2013, il devient le premier Directeur Général chargé de la mise en place du Fonds Souverain d’Investissement Stratégiques (FONSIS ).

Amadou Hott devient vice-président de la Banque Africaine de Développement chargé de l’Électricité, de l’Énergie, du Climat et de la Croissance Verte en novembre 2016[8]. Au cours de son mandat, la Banque a augmenté ses investissements dans les énergies renouvelables. En 2017, 100% des investissements de production étaient dans les énergies renouvelables. Amadou Hott a lancé des programmes tels que « Desert to Power », l'Alliance financière africaine sur le changement climatique et la « Green Baseload » dans le cadre du programme SEFA 2.0 ( Sustainable Energy Fund for Africa)[9].

Depuis avril 2019, Amadou Hott est Ministre de l'Économie, du Plan et de la Coopération Internationale du Sénégal. En tant que ministre, il est chargé de préparer et d’appliquer la politique économique et financière du Sénégal, de planification du développement, de population, de statistiques, de coopération et de développement du secteur privé ainsi que des partenariats publics-privés[1].

Amadou Hott tente une première incursion en politique aux élections locales de janvier 2022, en briguant la mairie de Yeumbeul avec la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar. Il échoue cependant dans sa tentative, le maire sortant Bara Gaye étant réélu[10].

Prix et bénévolat[modifier | modifier le code]

Amadou Hott a été nommé « Young Global Leader » par le Forum économique mondial en 2012 parmi 192 leaders provenant de 59 pays[11].

Depuis 2015, il est membre du comité de sélection de la Fondation Tony Elumelu qui soutient le programme d'entrepreneuriat africain de 100 millions de dollars[12].

En tant que bénévole pour le programme TOKTEN (Transfert de connaissances par le biais de ressortissants expatriés) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Amadou Hott a été chargé de cours en finance à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal en 2004 et 2005[13].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site Web personnel [1]
  • Ministère de l’économie, du Plan et de la Coopération Internationale du Sénégal [2]
  • Gouvernement sénégalais [3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « MONSIEUR AMADOU HOTT Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération », Gouvernement République du Sénégal (consulté le )
  2. a et b Ndarinfo, « Voici le CV d'Amadou HOTT, Ministre de l'Économie du Plan et de la Coopération », NDARINFO.COM (consulté le )
  3. Barma, « Sénégal : l'économiste Amadou Hott, ancien vice-président de la BAD, devient nouveau ministre de l'Economie », La Tribune Afrique, Publiafrica SA (consulté le )
  4. « le ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération | Le Ministre », Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération de la République du Sénégal (consulté le )
  5. « Sénégal : Amadou Hott, ex DG du Fonsis nommé vice -président de la Banque africaine de développement », Africa Lead News (consulté le )
  6. Maury, « Amadou Hott, l'argentier d'Aliko Dangote », Jeune Afrique (consulté le )
  7. Aidara, « SÉNÉGAL - Le banquier sénégalais, Amadou Hott, nouveau PCA de AIBD », Seneweb (consulté le )
  8. « Amadou Hott, vice-président de la Banque africaine de développement : " Nous voulons réduire le prix des kits solaires " – Jeune Afrique », JeuneAfrique.com, (consulté le )
  9. « BAD approves $25 million investment in Renewable Energy Projects Fund in Africa », ALER (consulté le )
  10. « Bara Gaye conserve son fauteuil de maire à Yeumbeul Sud »
  11. (en) « Amadou Hott », World Economic Forum (consulté le )
  12. (en) « The $100 Million Tony Elumelu Foundation Entrepreneurship Programme - Opens on January 1, 2015 », allAfrica.com, (consulté le )
  13. « Amadou Hott CEO, Fonds Souverain d'Investissements Strategiques Senegal », Global Teacher Prize (consulté le )