Amable Floquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Floquet.
Amable Floquet
Amable Floquet dans Anecdotes normandes.jpg

Portrait d'Amable Floquet publié dans la deuxième édition, posthume, de ses Anecdotes normandes.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
FormentinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Amable Floquet, né le à Rouen et mort le au château de Formentin, est un bibliothécaire et historien français spécialiste de la Normandie.

Floquet fait son droit à la Faculté de Caen, est admis, en 1829, au barreau de sa ville natale et fait partie de la première promotion de 1821 de l’École des chartes, où il entre en qualité d’élève pensionnaire. D'abord greffier en chef près la Cour royale de Rouen de 1828 à 1843, il est ensuite employé au département des Manuscrits de la Bibliothèque royale.

On lui doit un certain nombre de découvertes archéologiques, et plusieurs ouvrages sur la Normandie et le XVIIe siècle. Il était le doyen des correspondants de l’Académie des inscriptions et belles-lettres : son élection datait de 1839.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Histoire du privilège de Saint-Romain, 1833, 2 vol. in-8° ;
  • Anecdotes normandes, 1838, in-8° ; réédition posthume avec une biographie et des notes de Charles de Beaurepaire, 1883 ;
  • Histoire du Parlement de Normandie, 1840-1843, 7 vol. in-8°, pour laquelle il eut le grand Prix Gobert en 1842 ;
  • Diaire, ou Journal du chancelier Séguier en Normandie après la sédition des nu-pieds (1639-1640) et documents relatifs à ce voyage et à la sédition, 1842, in-8° ;
  • La Charte aux Normands, 1843, in-8° ;
  • Études sur la vie de Bossuet jusqu’à son entrée en fonctions en qualité de précepteur du dauphin, 1855, 3 vol. in-8°), couronné par l’Académie des inscriptions ;
  • Bossuet, précepteur du dauphin, fils de Louis XIV, et évêque à la Cour, 1864, in-8°.

Floquet avait publié, dès 1828, un choix d’Œuvres inédites de Bossuet, in-8°, et collaboré aux Mémoires de l’Académie de Rouen, à la Bibliothèque de l’École des chartes, à la Revue rétrospective, etc. Floquet a laissé deux volumes inédits intitulés : In Extremis, recueil de morceaux choisis des orateurs sacrés, des Pères de l’Église et de l’Écriture sainte, et d’autres recueils fruits de ses lectures.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gustave Pawlowski, Henri Stein, Polybiblion : revue bibliographique universelle, t. 32, Paris, Aux bureaux de la revue, 1881, p. 267.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :