Pierre Overnoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Overnoy
Lenezdanslevert 2013 030.JPG
Pierre Overnoy au salon du vin issu de la viticulture biologique du vignoble du Jura « Le nez dans le vert » en 2013
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Pierre Overnoy (né en 1937) est un viticulteur français à la retraite, de Pupillin dans le vignoble du Jura, référence locale et pionnier historique dans le domaine de l'élaboration de « vin naturel » de la viticulture en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Né d'une famille de viticulteurs, son père avait commencé une sélection puis son frère et Pierre a continué marquant chaque année les pieds les plus beaux et les plus sains : Chardonnay à queue rouge, musqué, 4 à 5 espèces de Chardonnay.

Dans les années 1950, Pierre Overnoy considère immédiatement les premiers herbicides comme nuisibles pour l'environnement alors que beaucoup les considéraient comme une avancée technologique. Il reprend totalement le domaine familial en 1968[1]. Il décide alors d'entreprendre des recherches pour élaborer son vin de façon totalement naturelle. En 1984, il vinifie son premier vin sans soufre. En 2001, n'ayant pas d'enfants, Pierre a transmis son domaine à Emmanuel Houillon (son fils spirituel).

Vignoble et vin[modifier | modifier le code]

Encépagement[modifier | modifier le code]

Il cultive une surface de 6.5 hectares encépagés en :

Appellations[modifier | modifier le code]

Pierre Overnoy produit 2 hectares d'Arbois pupillin.

Méthodes culturales[modifier | modifier le code]

L'élaboration de vin naturel implique entre autres :

  • des sols travaillés mécaniquement par labours et non désherbés chimiquement.
  • sans apport d'engrais chimiques, avec traitement anti-mildiou (maladie de la feuille due à un champignon) à la bouillie bordelaise, créée par Millardet, un Franc-Comtois.

Rendements[modifier | modifier le code]

La maison Pierre Overnoy a des rendements de l'ordre de 28 à 30 hectolitres par hectare[3].

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

Pierre fait souvent référence au biologiste et œnologue Jules Chauvet, le premier à remplacer la chimie par la physique en utilisant le chaud et froid.

Pour l'élaboration de ses vins naturels, Pierre Overnoy emploie sur le plan œnologique : des vins qui sont vinifiés sans soufre/SO2 et qui ne sont pas filtrés[1]. La fermentation est réalisée avec des levures indigènes[1] ; après leur travail de fermentation, elles meurent en bonne santé, et se décomposent (autolyse levurienne) afin de donner la nourriture dont le vin a besoin pour un long vieillissement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c André Dominé : Le Vin, Vin jaune et vin de Paille, deux spécialités du Jura (Quelques Producteurs), p.  179
  2. a b et c Site de jura-degustation.com, page sur la dégustation du 13 novembre 2010 chez Pierre Overnoy, consulté le 31 décembre 2011.
  3. Site de Vinsnaturels.fr, page sur la maison Pierre Overnoy, consulté le 31 décembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]