Alexis Vincent Gomès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexis Vincent Gomès
Alexis vincent gomes.jpg
Alexis Vincent Gomès en novembre 2011
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Site web

Alexis Vincent Gomès, né le à Brazzaville, est un avocat d'affaires de la République du Congo, et Past Directeur International du Lions Clubs.

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Né à Poto-Poto, le troisième arrondissement de la capitale politique congolaise, dans une famille nombreuse et modeste, Alexis Vincent Gomès ne connait son père biologique, le professeur en pharmacie Louis-Raymond Gomes Mavoungou (1935-2018)[1],[2], qu'à l'âge de 11 ans.

M. Gomes Mavoungou est le frère cadet de Me Marcel Gnali Gomes[3], le premier notaire congolais titulaire d'une étude et de Blanche Tchimoutou Gomes (1934-1960), la première sage-femme de l'Afrique Équatoriale Française dont le nom a été donné à l'hopital mére-enfant de Brazzaville[4],[5],[6],[7] issu de la coopération soviétique.

Vincent Gomes grandit entouré de sa mère, de sa grand-mère et de ses demi frères et soeurs[8].

Formation[modifier | modifier le code]

Conscient que l'unique porte de sortie de sa condition se trouve dans les études, il fréquente assidument puis successivement l'école primaire Saint-Vincent de Poto-Poto, le Lycée Savorgnan de Brazza, puis l’université de Brazzaville devenu plus tard, Université Marien-Ngouabi, où il poursuit des études en droit public. En 1980, il obtient un diplôme en criminologie et sciences pénitentiaires de l'Université de Bordeaux. Puis, en 1982, il est diplômé en droit de l'École nationale de la magistrature de Paris, en section internationale.

Après avoir décroché son diplôme d’avocat, il intègre un cabinet d'avocats en région parisienne[9], puis rentre au Congo en 1983[10],[11].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Alexis Vincent Gomès parfait son expérience au sein d'un cabinet d'avocats de la capitale économique Pointe-Noire. Il devient par la suite, premier bâtonnier du barreau de Pointe-Noire. Depuis 1990, il dirige sa propre étude en parallèle de ses activités d'homme d'affaires dans de multiples domaines dont le bâtiment, les travaux publics, l'immobilier, l'hôtellerie... au Congo, en France et aux États-Unis[10].

Le Lions Club[modifier | modifier le code]

Membre du Lions Club Eucalyptus de Pointe-Noire depuis 1983, il a gravi tous les échélons, jusqu'à être élu, pour un mandat de deux ans, Directeur International du Lions Clubs International lors de la 96ème convention internationale de l’association, tenue à Hambourg en Allemagne, du 5 au 9 juillet 2013[11].

C'est à la faveur d'une rencontre organisée par son oncle Henri Gnali, premier et ancien directeur de la Banque internationale pour l'Afrique occidentale (BIAO), devenue plus tard, la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) de Pointe-Noire, lieutenant-gouverneur (président de région ou vice-gouverneur selon la dénomination actuelle), qu'Alexis Vincent Gomes fait la connaissance du gouverneur du district 403B, en visite à Pointe-Noire.

Son associé du cabinet d'avocats, Me Jean-Claude Jacquot, alors gouverneur du District, participait également à ce déjeuner. C'est ce dernier qui proposera sa candidature, avec l'appui de Jacques Vigoureux[note 1], et de Robert Langlat, pharmacien, C'est ainsi que M. Gomes est intronisé le , au club Pointe-Noire Eucalyptus[13].

Vincent Gomes fait partie du comité directeur des Lions d'Afrique dont l'objectif est de développer le Lions Clubs International en Afrique. Il est Compagnon de Melvin Jones depuis 1995, la plus haute distinction du Lions Clubs International.

Mécénat artistique[modifier | modifier le code]

Mélomane et féru des arts, il collectionne plusieurs tableaux dont ceux de Guy Léon Fylla et de Marcel Gotène[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alexis Vincent Gomès a été marié à Évélyne Bonazebi[15], son amour de jeunesse. Cependant ils divorcent dans les années 2000.

En juin 2019, à Paris, il épouse Éliane en secondes noces.

Il est également père et grand-père de nombreux enfants. [11].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques Vigoureux a fait fortune dans la prospection d'or dans le Mayombe à Dimonika. Il financera la construction de l'église en dur Notre-Dame des Victoires de Pounga de 1942 à 1948. Le Père Laurent et le Frère Hermès, deux spiritains originaires des Pays-Bas, œuvrèrent à sa construction.[12] ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les derniers avis de décès publiés au vendredi 7 décembre 2018 du département Gironde dans le journal Le Courrier de l'Ouest - Libra Memoria | Page 2 », sur www.libramemoria.com (consulté le 23 mars 2019)
  2. « ScienceDirect », sur www.sciencedirect.com (consulté le 23 mars 2019)
  3. « Congo-Brazzaville: Ces oubliés et ces méconnus de l'histoire congolaise - Me Marcel Gnali Gomes », sur allAfrica.fr, (consulté le 23 mars 2019)
  4. Cyr Armel Yabbat-Ngo, « lasemaineafricaine - Ministère de la santé et de la population : Les hôpitaux Blanche Gomez, Talangaï et Oyo ouvrent les portes cette année », sur www.lasemaineafricaine.net, 2015-01.23 (consulté le 23 mars 2019)
  5. Abd Al Malik, Qu'Allah bénisse la France !, Paris, Albin Michel, coll. « Espaces libres », , p. 11
  6. Abd al-Malik, Le face a face des coeurs, Rabat, Marsam, (ISBN 9954-21-087-3), p. 7
  7. Cécile Manciaux, « [Édito] Coup de balai au Congo », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 23 mars 2019)
  8. (en) Elie Smith, « Alexis Vincent Gomez: from Jeans seller to billionaire », sur eliesmith.blogspot.com, (consulté le 14 février 2019)
  9. « Biographie de Gomes Vincent Alexis, Avocat (Congo-Brazzaville) », sur www.personnalitesdumonde.com (consulté le 14 février 2019)
  10. a et b Mfumu, « Alexis Vincent Gomès | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo », sur www.adiac-congo.com, Agence d'information d'Afrique Centrale, (consulté le 14 février 2019)
  11. a b et c « Ma Biographie – Alexis Vincent Gomès » (consulté le 14 février 2019)
  12. Fabrice Moustic, « Route de Dolisie : l'église de Mpounga (suite) », sur Le blog de Fabrice au Congo (consulté le 23 mars 2019)
  13. Fasozine, « Vincent Gomes - Comment êtes-vous venu au Lions Club ? », sur lions-club-international.skyrock.com, (consulté le 23 mars 2019)
  14. Mfumu, « Alexis Vincent Gomès | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo », sur www.adiac-congo.com, (consulté le 5 mai 2019)
  15. (en) MJF Lion Pradip M. Parekh (District Director), Lions 3231A1 District Directory: (2017-18), Mumbai, Signpost Celfon.In Technology, (lire en ligne), p. 99