Kouilou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Département du Kouilou
Administration
Pays Drapeau de la république du Congo République du Congo
Capitale Loango
Gouverneur Paul Adam Dibouilou
Langue officielle le français
Langue nationale le kituba
Démographie
Population 88 254 hab. (2015[1])
Densité 6,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 14′ 00″ sud, 11° 56′ 00″ est
Superficie 1 350 000 ha = 13 500 km2
Localisation
Localisation de Département du Kouilou

Le Kouilou est l'un des douze départements de la République du Congo, l'un des deux seuls situés sur son littoral à l'ouest du pays.

Son chef-lieu est Loango.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il est limitrophe du département du Niari à l'est dont le nord-est, de celui également côtier de Pointe-Noire au sud, entre le Gabon au nord(-ouest), l'océan Atlantique à l'ouest et l'enclave angolaise de Cabinda au sud-sud-est.

Autres États, littoral et départementss limitrophes du
Kouilou
Drapeau du Gabon Nyanga Drapeau de la république du Congo Niari
Golfe de Guinée (océan Atlantique) Kouilou Drapeau de la république du Congo Niari
Drapeau de la république du Congo Pointe-Noire Drapeau de l'Angola Cabinda

Le département du Kouilou se compose de deux ensembles de reliefs :

  • la plaine côtière composée essentiellement de savane ;
  • le Mayombe, chaîne de montagnes essentiellement forestière.

Quatre fleuves s'y jettent dans l'océan Atlantique : la Conkouati, la Noumbi, la Loémé et le Kouilou(-Niari).

Ce dernier s'appelle Niari hors de sa région éponyme. Il est le deuxième fleuve congolais par son débit et prend sa source sur les plateaux Batéké près de la capitale nationale Brazzaville.

Population[modifier | modifier le code]

La population du Kouilou est composée des Vilis, Yombés, Babongos et (Ba)Lumbus[2],[3].

La répartition des langues de "la région" coïncide généralement avec le milieu naturel : le yombé est parlé dans le Mayombe (montagnards), le tchivili sur le littoral (150 km de long pour 50 de large).

Les Lumbus sont plutôt originaires de la contrée du Niari, sinon de celle du Kouilou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Kouilou, Kwilu ou Cuilo, est le nom de plusieurs cours d'eau d'Afrique centrale (République du Congo, République démocratique du Congo, Angola) et de régions administratives qu'ils arrosent.

Il serait étymologiquement issu du verbe kwilekana signifiant s'étendre en langue vili, du fait de la largeur des fleuves et bassins homonymes selon les premiers pêcheurs connus localement dans leur(s) rapport(s) de découvertes au(x) roi(s) de Mâ / Ma(-)Loango contemporain(s)[4].

Districts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archive de la répartition de la population par cnsee.org.
  2. P. VENNETIER, Pointe-Noire et la façade maritime du Congo-Brazzaville, Paris, Office de la recherche scientifique et technique d'outre-mer (ORSTOM), (lire en ligne), p. 65-112.
  3. Esther KATZ et Jean-Claude NGUINGUIRI, Les stratégies territoriales face à l'État : un exemple d'appropriation de l'espace au Kouilou (Congo), Paris, Office de la recherche scientifique et technique d'outre-mer (ORSTOM), (lire en ligne), p. 1.
  4. Frank Hagenbucher-Sacripanti, Les fondements spirituels du pouvoir au royaume de Loango, Paris, ORSTOM, , 217 p., p. 26.

Voir aussi[modifier | modifier le code]