Alcazaba (Alhambra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcazaba.
Alcazaba
Detalle en la Alcazaba, Alhambra.JPG
Détail des hammams intérieurs à la citadelle, en cours de restauration.
Localisation
Pays
Communauté autonome
Ville
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Andalousie
voir sur la carte d’Andalousie
Red pog.svg

L'alcazaba de l'Alhambra est une alcazaba (ou citadelle) hébergeant les hommes de guerre de l'Alhambra, à Grenade.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom provient du mot arabe Al Casbah, qui signifie la maison.

Situation[modifier | modifier le code]

C'est la citadelle primitive, semblable à un alcazar, édifiée sur le fronton sud de la colline de l'Alhambra. Elle bénéficie d'une hauteur stratégiquement imparable : du haut de la plus haute tour, on peut observer toute la plaine de Grenade, la « Vega granadina ».

Historique[modifier | modifier le code]

Durant la Reconquista au XVe siècle, les princes Nazari observaient du haut de la tour de l'Alcazaba les mouvements de troupes militaires dans la plaine de Grenade. les Rois Catholiques, leurs adversaires, avaient installé à Santa-Fé un camp fortifié militaire en pleine terre ennemie, pour affirmer leur prégnance sur le terrain.

Description[modifier | modifier le code]

Son architecture est grossière, destinée à la protection de forteresse en temps de siège. Disposant d'une médina intérieure, distincte de celle de l'enceinte de l'Alhambra, elle correspond au donjon intérieur d'un château fort, en termes d'architecture médiévale. La forteresse disposait également de hammams, qui sont aujourd'hui en restauration.

Notes et références[modifier | modifier le code]