Alain Tien-Liong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Guyane image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la Guyane et un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alain Tien-Liong
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Cayenne
Nationalité Française

Alain Tien-Liong, né le [1] à Cayenne en Guyane, est un enseignant et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mandats[modifier | modifier le code]

Tendance[modifier | modifier le code]

Il est sympathisant du MDES (Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale), parti indépendantiste guyanais.

Président du Conseil général de Cayenne, il est principalement connu pour son souhait de mettre fin à la rétribution des prêtres catholiques par la Guyane. Le 30 avril 2014, il supprime par 26 arrêtés la rétribution de 26 prêtres sur 38. Le 29 décembre suivant, le tribunal administratif de Cayenne lui ordonne de « rétablir sans délai » le versement de cette rétribution et considère que « la rétribution des membres du clergé catholique continue à relever des dépenses obligatoires de la Guyane » et que le président du conseil général n'a pas « compétence » pour les « supprimer unilatéralement ». Le , Tien-Liong émet un arrêté ordonnant la retraite d'office de Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne[2]. Même si l'arrêté n'est pas réglementaire, Mgr Lafont continue d'exercer ses fonctions sans recevoir sa rémunération de la part du conseil général[3]. Éric Spitz, préfet de Guyane, considère quant à lui cet arrêté comme illégal[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]