Alain Delissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain Delissen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Alain Delissen est un historien français spécialiste de la Corée coloniale (1905-1945), directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure, il est titulaire d'une licence de géographie et d'une autre de coréen. Agrégé d’histoire, il obtient un doctorat d'histoire en 1994 à l’École des hautes études en sciences sociales, avec une thèse menée sous la direction d'Augustin Berque sur Séoul, Kim Sugùn et le groupe Konggan 1960-1990 – Identité nationale et paysage urbain en Corée du Sud[1].

Étudiant à l'ENS (Lettres 85), il est doctorant au Centre de recherches sur le Japon, à l'EHESS, de 1985 à 1988, puis dans l'équipe d'études coréennes CNRS-Paris 7 de 1988 à 1992. Membre de l'Institut d'Asie orientale, il est ensuite ATER au département d'histoire de l'Université Lumière Lyon 2 de 1992 à 1994. Il entre au CNRS en 1994 avec un projet sur les villes de la Corée coloniale avant de devenir maître de conférences à l'EHESS (Centre de Recherches sur la Corée) en 1995. Il y est, depuis 2006, directeur d'études.

Directeur de l'UMR Corée (CNRS-EHESS) en 2006-2007, il a dirigé l'UMR Chine, Corée, Japon (CNRS-EHESS) de 2008 à 2011. Il est depuis 2010 directeur de l'Institut d'Études Coréennes du Collège de France[2].

Ses travaux portent sur l'histoire moderne de la ville de Séoul (XVIIe-XXIe siècle), sur les histoires et historiographies de la Corée au XXe siècle et sur l'histoire sociale et culturelle de la Corée coloniale (1910-1945)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]