Aimé Nuic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un footballeur image illustrant français
image illustrant un entraîneur <adjectif> de football image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un footballeur français et un entraîneur français de football.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aimé Nuic
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nom Ljubomir Nuic
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Mostar (Flag of Herzegovina (1878-1918).svg Herzégovine)
Décès (à 83 ans)
Poste Inter gauche, attaquant, entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1930-1932 Drapeau : France CA Metz
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1932-1936 Drapeau : France FC Metz - (-)
1936-1937 Drapeau : France SC Fives - (-)
1937-1938 Drapeau : France FCO Charleville - (-)
1938-1939 Drapeau : France Avia Club - (-)
1942-1943 Drapeau : France SC Saumur - (-)
1943-1946 Drapeau : France FC Nantes - (-)
1946-1947 Drapeau : Luxembourg US Luxembourg - (-)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1935-1936 Drapeau : France France 2 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1943-1946 Drapeau : France FC Nantes
1946-1947 Drapeau : Luxembourg US Luxembourg
1951-1952 Drapeau : France FC Mulhouse
1959-1962 Drapeau : France AS Béziers
1968-1969 Drapeau : France US Forbach
1969 Drapeau : Luxembourg US Luxembourg
1969-1970 Drapeau : France US Forbach
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Aimé Nuic, de son vrai nom Ljubomir Nuic, est un ancien joueur et entraîneur de football né le 8 juillet 1912 à Mostar (Bosnie-Herzégovine) et mort le 8 novembre 1995[1]. Il a fait carrière à Metz, Fives et Charleville avant de devenir le premier entraîneur de Nantes en 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aimé Nuic arrive en France à l'âge de 16 ans dans une pension de famille à Metz pour se perfectionner dans le métier qu'il avait choisit : le dessin industriel[2]. Il remporte en 1929 le premier concours du jeune footballeur. Il évoluait au poste d'inter-gauche et a joué au FC Metz, SC Fives et FCO Charleville avant-guerre[3]. Naturalisé français, il a été sélectionné à deux reprises en équipe de France en 1935 et en 1936[4].

Lorsque la seconde Guerre mondiale, il est mobilisé. Fait prisonnier, il s'évade et quitte l’est de la France pour trouver refuge dans à Paris où il rejoindra l'Avia Club. Là, il y fait la rencontre d'Albert Heil, un autre lorrain qu’il fera venir plus tard à Nantes en 1944. L'arrivée des allemands dans la capitale le pousse de nouveau à un nouvel exil vers Saumur où il prend en charge l’équipe de football locale[2].

En 1942, Marcel Saupin lui propose de rejoindre un an après le FC Nantes qui venait juste d'être créé : « On était arrivé en juillet. J'étais à Nantes et ma femme attendait notre premier fils (Michel Nuic) à Saumur. J’ai connu les bombardements de septembre. Il n'y avait plus d'eau, tout était en feu ». Il signe son contrat qui le lie au FCN le 25 juin 1943, et le 25 juillet suivant, il dirige le premier entrainement de l’histoire du FC Nantes, préparant les canaris à aborder le championnat de CFA dans lequel ils sont engagés dès septembre[2].

Pendant son séjour nantais, son épouse Simone tiendra le « café Godineau » situé rue de l'Héronnière dans le centre-ville de Nantes, qui devient très vite le rendez-vous des amateurs du ballon rond[2].

Bien que joueur à vocation offensive, il a joué à différents postes en fonction des besoins de sa formation. Il a été entraîneur-joueur à Nantes de 1943 à 1946. Remplacé par Anton Raab, il a poursuivi une carrière d'entraîneur dans différents clubs[5].

Un désaccord avec la direction du FCN durant l’intersaison 1946 va finalement inciter Aimé Nuic à quitter prématurément le club nantais et à migrer vers le Luxembourg. C’est l’un de ses joueurs, Antoine Raab, qui prend alors sa succession à la tête des canaris[2].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, Les Jaunes en Bleu, l'album des 62 internationaux nantais, hors série Presse-Océan, 2008, cf. page 59.
  2. a, b, c, d et e « Nuic Aimé - Le premier entraineur », sur memoirescanaris.free.fr (consulté le 20 avril 2016)
  3. Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), l'Harmattan, 1997. cf. la fiche du joueur page 55
  4. Fiche du joueur sur le site de la FFF
  5. (en) Liste des entraîneurs de clubs français sur http://www.rsssf.com