Ahmad ben Ali Al Thani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ahmad ben Ali al-Thani)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ben Ali (homonymie) et Al Thani.
Ahmad ben Ali
أحمد بن علي
Image illustrative de l'article Ahmad ben Ali Al Thani
Titre
Émir du Qatar

(11 ans, 3 mois et 29 jours)
Prédécesseur Ali ben Abdallah Al Thani
Successeur Khalifa ben Hamad Al Thani
Biographie
Dynastie Al Thani
Nom de naissance Ahmad ben Ali ben Abdallah ben Jassim ben Mohammed Al Thani
Date de naissance
Lieu de naissance Doha (Qatar)
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Londres (Royaume-Uni)
Sépulture Al Rayyan

Ahmad ben Ali Al Thani
Monarques du Qatar

Ahmad ben Ali Al Thani (Arabe: أحمد بن علي بن عبد الله بن جاسم بن محمد آل ثاني), né à Doha en 1917 et mort à Londres le , est l'émir du Qatar à partir de 1960, il est ainsi au pouvoir lors de l'indépendance de son pays le , jusqu'au .

Il est destitué en faveur de son cousin Khalifa ben Hamad Al Thani le 22 février 1972, s'exile et meurt à Londres le 25 novembre 1977.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sheikh Ahmad est né à Doha, la capitale et l'État du Qatar, en 1920 en tant que 2e fils de Cheikh Ali bin Abdullah Al Thani, avec ses 12 frères et sœurs. Il avait 9 frères et 3 sœurs, bien que certaines sources prouver qu'il avait 10 frères au lieu de 9.

Il devient émir du Qatar le 24 octobre 1960 après que son père, le Cheikh Ali bin Abdullah Al Thani, ait abdiqué en sa faveur. Cheikh Ahmad prit alors le trône et devint l'émir pendant les dernières années de dépendance, supervisant l'indépendance de la nation de la Grande-Bretagne en 1971. Cheikh Ahmad assista à de nombreux couronnements royaux, dont le couronnement de la reine Elizabeth II à l'abbaye de Westminster en 1953. Le même jour que son règne a commencé, son cousin Cheikh Khalifa bin Hamad Al Thani a été nommé héritier présomptif et vice-gouverneur. Le 22 février 1972, Sheikh Khalifa l'a déposé. Au cours de l'incident, le cheikh Ahmad était en Iran pour un voyage de chasse. Après sa déposition, Cheikh Ahmad a vécu en exil à Dubaï avec sa femme, la fille du défunt souverain de Dubaï et des enfants, dans cet émirat[1].

1963 : les mouvements de nationalisme arabe[modifier | modifier le code]

En avril 1963, un groupe de travail nationaliste connu sous le nom de Front de l'unité nationale a été formé en réponse à un parent de Cheikh Ahmad ouvrant le feu sur une manifestation nationaliste et en tuant un manifestant. La manifestation avait été organisée par des travailleurs migrants du Yémen du Nord qui soutenaient l'union de leur gouvernement avec la République arabe unie. La formation du groupe a été précipitée par la dissidence publique avec les styles de vie extravagants de la famille régnante et les longues absences de Sheikh Ahmed à l'étranger depuis qu'il est monté sur le trône en 1960. Co-fondé par un riche homme d'affaires et un chef de tribu, le groupe a rapidement gagné en popularité parmi les nationalistes arabes, des sympathisants du Parti Baath et des travailleurs qataris.

Ils ont organisé un mini-soulèvement sur le marché central de Doha cette année en réponse à la fusillade où ils ont présenté leurs demandes au gouvernement. Certaines de ces demandes auraient réduit le pouvoir de Cheikh Ahmad. Le gouvernement a rejeté toutes ces demandes et, dans une atmosphère tendue, de nombreux membres du Front de l'unité nationale ont été arrêtés et détenus sans jugement. Cependant, Sheikh Ahmad a institué certaines réformes, telles que la fourniture de terres et de prêts aux agriculteurs pauvres.

Réalisations économiques[modifier | modifier le code]

Le gouvernement de cheikh Ahmad a été témoin de la croissance des activités économiques dans le pays à la suite de la découverte d'un grand nombre de champs pétrolifères au Qatar. A cette époque, et en janvier 1964, la production à grande échelle a commencé dans le champ d'Idd al-Shargi, le premier champ de fond marin au monde à être exploité entièrement comme une installation offshore. De plus, en 1963, le plus grand champ de Maydan Mahzam fut découvert et en 1965 un terminal pétrolier fut installé sur l'île de Halul. L'exploration du champ de Bul Hannien a commencé en 1965 et la production a commencé en 1977.

Avec la croissance de l'économie pétrolière, le Qatar s'est déplacé rapidement vers l'introduction du système administratif moderne. Le cheikh Ahmad créa le ministère des Finances en novembre 1960 et Sheikh Khalifa, héritier présomptif et dirigeant adjoint à l'époque, fut nommé premier ministre des Finances. Après cela, Cheikh Ahmed a créé le Département des finances et de l'administration générales afin de gérer toutes les affaires gouvernementales de nature financière et administrative. Puis, en 1967, le département de la Fonction publique a également été créé.

Indépendance du Qatar[modifier | modifier le code]

Peu à peu, l'administration du Qatar commence à prendre forme et le pays opte pour l'indépendance. Après l'annonce par le gouvernement travailliste britannique, en janvier 1968, du retrait de l'Est de Suez mettant fin aux traités de protection avec les dirigeants du Golfe et leur incapacité à former une confédération des neuf États du golfe, Qatar a formé un cabinet. Le 2 avril 1970, la Constitution provisoire du Qatar est promulguée et le premier Conseil des ministres du pays est constitué le 28 mai 1970. L'indépendance de Qatar en tant qu'État souverain mettant fin au Traité anglo-qatari de 1916 est déclarée le 3 septembre 1971.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Le cheikh Ahmad ben Ali Al Thani avait épousé trois femmes dont l'une était la fille de Shaikh Rashid ben Saïd Al Maktum, le souverain de Dubaï. Il a eu 9 enfants, 7 fils et 2 filles:

  • Sheikh Abdulaziz bin Ahmad Al Thani
  • Sheikh Nasser bin Ahmad Al Thani
  • Sheikh Hamad bin Ahmad Al Thani
  • Sheikh Saud bin Ahmad Al Thani
  • Sheikha Hessa bint Ahmed Al Thani
  • Sheikh Abdullah bin Ahmad Al Thani
  • Sheikh Khalid bin Ahmad Al Thani
  • Sheikha Muneera bint Ahmed Al Thani
  • Sheikh Mansour bin Ahmad Al Thani

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ahmad ben Ali Al Thani le cinquième émir du Qatar – Worldnewsmedias.com », sur www.worldnewsmedias.com (consulté le 14 janvier 2018)