Tamim ben Hamad Al Thani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tamim ben Hamad
تميم بن حمد
Illustration.
Tamim ben Hamad Al Thani en 2020.
Titre
Émir du Qatar
En fonction depuis le
(7 ans et 4 mois)
Premier ministre Hamad ben Jassem Al Thani
Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al Thani
Khaled ben Khalifa ben Abdelaziz Al Thani
Prédécesseur Hamad ben Khalifa Al Thani
Prince héritier du Qatar

(9 ans, 10 mois et 20 jours)
Monarque Hamad ben Khalifa Al Thani
Prédécesseur Abdallah ben Hamad Al Thani
Successeur Abdallah ben Hamad Al Thani
Biographie
Dynastie Al Thani
Nom de naissance Tamim ben Hamad ben Khalifa ben Hamad ben Abdallah ben Jassim ben Mohammed Al Thani
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Doha (Qatar)
Père Hamad ben Khalifa Al Thani
Mère Moza bint Nasser al-Missned
Enfants 12 enfants, dont :
Cheikh Hamad ben Tamim Al Thani
Voir Mariages et descendance
Diplômé de Académie royale militaire de Sandhurst
Résidence Palais princier

Tamim ben Hamad Al Thani
Monarques du Qatar

Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani (en arabe : الشيخ تميم بن حمد آل ثاني), né le [1] à Doha, est l'émir du Qatar depuis le .

En 2015, Il est le huitième souverain le plus riche du monde avec une fortune estimée à près de 2,5 milliards de dollars par le magazine américain Forbes[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]

Issu de la famille Al Thani qui domine le Qatar depuis 170 ans, Tamim est le quatrième fils de Hamad ben Khalifa Al Thani, le précédent émir du pays, le deuxième que celui-ci a eu de sa deuxième épouse, Moza bint Nasser al-Missned[4].

Formation et carrière dans les affaires[modifier | modifier le code]

Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani est né à Doha, au Qatar, où il a reçu son éducation primaire et secondaire. Il a ensuite étudié à la Sherborne School au Royaume-Uni, où il a poursuivi ses études secondaires et obtenu son diplôme en 1997.

Il a poursuivi ses études supérieures à l'Académie royale militaire de Sandhurst au Royaume-Uni[5], dont il est sorti diplômé en 1998.

Après l’obtention de son diplôme, il a rejoint les forces armées du Qatar, où il a pu terminer ses études militaires et académiques par une expérience pratique sur le terrain.[6]

Passionné de sport, Tamim Al Thani a participé adolescent à des tournois régionaux de tennis (comme Nasser al-Khelaïfi)[7]. Président du Comité national olympique du Qatar depuis 2000 et membre du Comité international olympique (CIO) depuis 2002, il préside le comité d'organisation des XVes Jeux asiatiques en 2006.

Aussi passionné de football, il supporte Manchester United et le PSG depuis son enfance[7],[8]. Le , il devient l'unique actionnaire du Paris Saint-Germain Football Club, par le rachat des 30 % de parts restantes à Colony Capital à travers le Qatar Investment Authority qu'il dirige. Il en suit tous les matches et s'implique personnellement dans les choix sportifs[7].

Comme son père avant lui, il apprécie la culture et le mode de vie de la France, où il possède deux résidences et y séjourne plusieurs semaines dans l'année[7].

Prince héritier et accession au trône[modifier | modifier le code]

Le 5 août 2003, à la faveur d'une modification de l'ordre de succession, il est désigné comme héritier présomptif de l'émirat au détriment de son frère aîné Jassem[1], et est nommé commandant en chef adjoint des forces armées.

Durant l’exercice de ces fonctions d'héritier présomptif, il a présidé un certain nombre d’instances et de conseils supérieurs dans différents domaines, à savoir le Conseil supérieur de l’éducation, le Conseil supérieur de la santé, le Conseil supérieur pour l’environnement et les réserves naturelles, le Conseil supérieur aux technologies de l’information et de la communication, le Conseil d’administration de l’Autorité d’investissement du Qatar, le Comité suprême pour la planification du développement, le Conseil de direction de l’Université du Qatar et le Qatar Leadership Center.[6]

Après avoir progressivement préparé sa succession en l’impliquant dans les dossiers les plus importants, son père, l'émir Hamad ben Khalifa Al Thani, de santé fragile, annonce le son abdication en sa faveur, faisant de lui, à 33 ans, le plus jeune chef d'État du monde arabe[1]. Cette annonce a été communiquée par l’Émir-père, Cheikh Hamad lors d’un discours adressé au peuple qatari où il a prêté serment d’allégeance au nouvel Émir, Cheikh Tamim.

Cheikh Hamad avait pris le pouvoir à 43 ans, en 1995, en renversant son père, l'émir Khalifa.

Règne[modifier | modifier le code]

En 2017, une crise diplomatique secoue les pays du Golfe après des propos conciliants attribués à l'émir du Qatar envers l'Iran[9],[10],[11],[12],[13]. Bien que l'émir Tamim ben Hamad Al Thani ait démenti avoir formulé de telles déclarations, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l'Égypte, Bahreïn, le gouvernement yéménite d'Abdrabbo Mansour Hadi, le gouvernement libyen de Tobrouk, la Mauritanie, les Maldives annoncent le la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, en l'accusant de soutenir pêle-mêle « les Houthis, [...] les Frères musulmans, Daech et Al-Qaïda »[10],[11],[12],[14],[15],[16]. Toutefois, en dépit du boycottage et les sanctions économiques imposés par ses voisins, le Qatar a pu surmonter économiquement les effets de l’embargo en réalisant un excédent de 15,08 milliards de riyals en 2018[17]

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Cheikh Tamim a 3 épouses et 12 enfants, dont 7 garçons et 5 filles, portant le prédicat d'altesse.

Sa première épouse, Sheikha Jawahir bint Hamad Al Thani, a donné naissance à 2 garçons et 2 filles :

  1. Cheikha Al Mayassa bint Tamim Al Thani (née le )
  2. Cheikh Hamad ben Tamim Al Thani (né le )
  3. Cheikha Aisha bint Tamim Al Thani (née le )
  4. Cheikh Jassim ben Tamim Al Thani (né le )

Sa deuxième épouse, Anoud bint Mana Al Hajri, a donné naissance à 3 filles et 2 garçons :

  1. Cheikha Nayla bint Tamim Al Thani (née le )
  2. Cheikh Abdallah ben Tamim Al Thani (né le )
  3. Cheikha Rodha bint Tamim Al Thani (née en )
  4. Cheikh Al-Qaqa ben Tamim Al Thani (né le )
  5. Cheikha Moza bint Tamim Al Thani (née le )

Sa troisième épouse, Noora bint Hathal Al Dosari, a donné naissance à 3 garçons :

  1. Cheikh Joaan ben Tamim Al Thani (né le )
  2. Cheikh Mohammed ben Tamim Al Thani (né le )
  3. Cheikh Fahd ben Tamim Al Thani (né le )

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le prince a sa marionnette dans les Guignols.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le prince Tamim, un émir jeune et prudent à la tête du Qatar », Le Monde, 25 juin 2013
  2. « Edition du soir Ouest France », sur www.ouest-france.fr (consulté le 30 novembre 2018)
  3. « L'émir du Qatar se balade en djellaba à Ifrane », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  4. « Tamim bin Hamad Al Thani : le nouvel émir du Qatar », Al Huffington Post, 26 juin 2013
  5. Emmanuel Bayle, Les grands dirigeants du sport: 23 portraits et stratégies de management, De Boeck Superieur, (ISBN 9782804183042, lire en ligne)
  6. a et b (en) Amiri Diwan of Qatar, « His Highness Sheikh Tamim Bin Hamad Al Thani - Biography », sur diwan.gov.qa
  7. a b c et d « Qui est Tamim Ben Hamad Al Thani ? », Le Monde arabe,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2018)
  8. « [Interview Paris U] Yerima Téni : «Vous devez comprendre que le PSG est le petit bijou de l’Emir, qui en est supporter depuis son jeune âge.» – ParisUnited », sur parisunited.net (consulté le 6 mars 2018)
  9. Benjamin Barthe, Après la visite de Donald Trump à Riyad, les monarchies du Golfe se déchirent, Le Monde, 25 mai 2017.
  10. a et b L’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes unis et Bahreïn rompent avec le Qatar, Le Monde avec Reuters, 5 juin 2017.
  11. a et b Georges Malbrunot, Le Qatar mis en quarantaine par ses voisins du Golfe, lefigaro.fr, 5 juin 2017.
  12. a et b Moyen-Orient : le Qatar mis au ban, Le Point, 5 juin 2017.
  13. Yassine Bannani, « Crise du Qatar - Arabie Saoudite : Tout savoir sur la Crise du Golfe 2017 », sur LeMuslimPost, (consulté le 31 janvier 2020)
  14. Le Qatar suspend tous ses vols vers l'Arabie saoudite, une mesure "pour mettre en échec les tentatives d'affecter" le pays, AFP, 5 juin 2017.
  15. Benjamin Barthe, Les raisons qui ont conduit l’Arabie saoudite à mettre au ban le Qatar, Le Monde, 5 juin 2017.
  16. Michaël Bloch, Pourquoi l'Arabie Saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, Le JDD avec AFP, 5 juin 2017.
  17. La rédaction, « Le Qatar affirme avoir surmonté les effets de l'embargo régional », sur LeMuslimPost, (consulté le 31 janvier 2020)
  18. (en) « The Amir », sur gov.qa
  19. a et b « Qatar », sur royalark.net.
  20. « bin Hamad Al Thani S.A. Sceicco Tameem », sur quirinale.it, .
  21. « L’Emir du Qatar décoré par le président », sur webdo.tn,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]