Afrique orientale britannique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Afrique orientale britannique
(en) British East Africa

18951920

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de l'Afrique orientale britannique.
Informations générales
Statut Protectorat
Capitale Mombasa (1888-1905)
Nairobi (1905-1920)
Langue Anglais
Monnaie Roupie est-africaine, East African florin (en) et shilling est-africain
Démographie
Population (1904) 4 000 000
Densité (1904) 5,7 hab./km2
Superficie
Superficie 696 447 km2
Histoire et événements
Création
Dissolution
Roi
1895-1901 Victoria
1901-1910 Édouard VII
1910-1920 George V

Entités suivantes :

L'Afrique orientale britannique (en anglais : British East Africa) est une zone d'Afrique de l'Est contrôlée par le Royaume-Uni à la fin du XIXe siècle. Elle devient un protectorat (East Africa Protectorate) couvrant à peu près le territoire de l'actuel Kenya en 1895. Issu des intérêts commerciaux britanniques dans la région au cours des années 1880, le protectorat existe jusqu'en 1920, lorsqu'il devient la colonie et protectorat du Kenya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupation de la zone[modifier | modifier le code]

Carte de 1911 présentant l'Afrique orientale britannique.
Timbre de l'Afrique orientale britannique estampillé en 1896.

Les missionnaires européens commencent à s'établir, dans les années 1840, dans la région de Mombasa alors placée, en théorie, sous la protection du sultan de Zanzibar. En 1886, le gouvernement britannique encourage William Mackinnon (en) à établir une zone d'influence britannique dans la région, ce dernier ayant déjà un accord avec le sultan[réf. nécessaire] et sa compagnie maritime officiant dans la zone.

Mackinnon forme l'association de l'Afrique orientale britannique qui conduit à créer la Compagnie impériale britannique de l'Afrique orientale en 1888. La compagnie administre une bande côtière de 150 milles terrestres (environ 241 km) entre le fleuve Tana et Mombasa, à proximité de l'Afrique orientale allemande. La sphère d'influence britannique définie à la conférence de Berlin en 1885 est étendue à l'intérieur des terres à travers le futur Kenya et comprend aussi l'Ouganda à partir de 1890. Toutefois, la société commençant à péricliter, le gouvernement britannique proclame un protectorat le [Quoi ?][pourquoi ?].

Protectorat[modifier | modifier le code]

En 1899 survient, au Kenya central, une grande famine, qui tue, selon des estimations difficiles à contrôler, entre 50 % et 90 % de la population de cette région[réf. nécessaire]. En 1902, l'Ouganda est inclus dans le territoire du protectorat. La capitale est déplacée de Mombasa à Nairobi en 1905. Le , le protectorat devient la colonie et protectorat du Kenya[1].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'orthographe « Kenya » n'apparaît qu'en 1963 lors de l'indépendance du pays. Auparavant, il est d'usage d'utiliser le terme « Kenia ».

Sources[modifier | modifier le code]