Adriana Lecouvreur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adriana Lecouvreur
Description de cette image, également commentée ci-après
Aleardo VillaAdriana Lecouvreur
Genre Opéra
Nbre d'actes 4
Musique Francesco Cilea
Livret Arturo Colautti
Langue
originale
Italien
Sources
littéraires
Pièce d'Eugène Scribe
Durée (approx.) Environ 2 heures 30
Création
Teatro Lirico di Milano (it),
Drapeau de l'Italie Italie

Personnages

  • Adrienne (Adriana) Lecouvreur (soprano)
  • Maurice (Maurizio) de Saxe (ténor)
  • Michonnet (baryton)
  • Princesse de Bouillon (mezzo-soprano)
  • Prince (basse)
  • Abbé de Chazeuil (ténor)
  • Mademoiselle Jouvenot (soprano)
  • Mademoiselle Dangeville (mezzo-soprano)
  • Poisson (ténor)
  • Quinault (basse)
  • Majordome (ténor)

Adriana Lecouvreur est un opéra en quatre actes, musique de Francesco Cilea, livret d'Arturo Colautti, d'après la pièce d'Eugène Scribe, Adrienne Lecouvreur (1849). Il est créé à Milan, au Teatro Lirico, le .

Interprètes de la création[modifier | modifier le code]

  • Adrienne (Adriana) Lecouvreur (soprano) : Angelica Pandolfini
  • Maurice (Maurizio) de Saxe (ténor) : Enrico Caruso
  • Michonnet (baryton) : Giuseppe De Luca
  • Princesse de Bouillon (mezzo-soprano) : Edvige Ghibaudo
  • Prince de Bouillon (basse) : Edoardo Sotolana
  • Abbé de Chazeuil (ténor) : Enrico Giordani
  • Mademoiselle Jouvenot (soprano) : Mademoiselle Campanelli
  • Mademoiselle Dangeville (mezzo-soprano) : Mademoiselle Giussani

Historique[modifier | modifier le code]

Le sujet est puisé dans la rivalité, historiquement authentique, qui opposa la princesse de Bouillon et l'actrice Adrienne Lecouvreur, célébrée par Voltaire.

L'œuvre n'a jamais quitté le répertoire international et a tenté les plus grandes tragédiennes lyriques, notamment Magda Olivero, qui tint le rôle de 1939 à 1972. Le rôle d'Adrienne nécessite une grande chanteuse tragédienne, capable de dire et de projeter des récitatifs et des airs, ce que furent Renata Scotto et Raina Kabaivanska.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Harold Rosenthal, John Warrack, Roland Mancini et Jean-Jacques Rouveroux, Guide de l'opéra, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (ISBN 978-2-2135-9567-2).
  • Piotr Kamiński, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (ISBN 978-2-213-60017-8).