Achille Millien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achille Millien
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait d'Achille Millien.
Gravure de Paul Adolphe Rajon d'après une photographie de 1886.
Nom de naissance Jean Étienne Achille Millien
Naissance
Drapeau : France Beaumont-la-Ferrière
Décès (à 88 ans)
Drapeau : France Beaumont-la-Ferrière
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Drapeau : France Français
Genres

Œuvres principales

  • La Moisson
  • Chez nous
  • Chants et chansons populaires
  • Roses de Noël. Derniers chants (1916-1924)

Compléments

Signature de Achille Millien

Achille Millien, né le à Beaumont-la-Ferrière en France et mort le au même lieu, est un poète et un folkloriste français.

Son œuvre poétique comprend une dizaine de recueils d'inspiration rustique : La Moisson, Chants agrestes, Musettes et clairons, Chez nous, Aux champs et au foyer, L'Heure du couvre-feuetc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Correspondant[1].

Achille Millien entreprend dès 1877 la collecte systématique des contes, légendes et chansons populaires du Nivernais. Ce travail considérable, dont les résultats sont encore en grande partie inédits, fait d'Achille Millien « une référence exemplaire dans le monde de l'ethnologie contemporaine »[2].

Il fonde en 1896 la Revue du Nivernais, publication mensuelle qui paraît jusqu'en 1910.

Le 24 février 1921, il est promu chevalier de la Légion d'honneur[3]. À cette occasion, le 3 avril, une cérémonie est organisée dans sa ville natale, Beaumont-la-Ferrière, dont il est d'ailleurs le conseiller municipal depuis 1865. Un cortège défile dans le bourg, au départ de la maison du poète, en présence d’un représentant du ministre de l’Instruction publique, du préfet, des députés et des sénateurs de la Nièvre.

Maison d'Achille Millien à Beaumont-la-Ferrière

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1860 : La Moisson, Paris, C. Vanier, 302 p.
  • 1862 : Chants agrestes, Paris, E. Dentu, 298 p.
  • 1862 : La Leçon rustique, Nevers, I.-M. Fay, 7 p.
  • 1863-1864 : Les Poèmes de la nuit. humoristiques, Paris, E. Dentu, 183 p.
  • 1865-1867 : Musettes et clairons, Paris, J. Tardieu, 136 p.
  • 1870 : Légendes d’aujourd’hui, poèmes suivis de lieds et sonnets, Paris, Garnier, 228 p.
  • 1874 : Voix des ruines. Légendes évangéliques. Paysages d’hiver, Paris, Alphonse Lemerre, 174 p.
  • 1875 : Nouvelles poésies (1864-1873), Paris, Alphonse Lemerre, VIII-404 p.
  • 1877 : Premières poésies (1859-1863), Paris, Alphonse Lemerre, 392 p.
  • 1879 : Poèmes et sonnets, Paris, Alphonse Lemerre, 172 p.
  • 1891 : Chants populaires de la Grèce, de la Serbie et du Monténégro, Paris, Alphonse Lemerre, 184 p.
  • 1892-1893 : Fleurs de poésie : poètes portugais, morceaux des poètes étrangers contemporains traduits en vers par Alphonse Millien, Nevers, G. Vallière, 16 p.
  • 1893 : Les chants oraux du peuple russe, Paris, H. Champion, 255 p.
  • 1894 : Ballades et chansons populaires tchèques et bulgares, Paris, Alphonse Lemerre, 121 p.
  • 1894 : Petits contes du Nivernais, Nevers, G. Vallière, 12 p.
  • 1895-1896 : Étrennes nivernaises, Nevers, G. Vallière.
  • 1896 : Chez nous, Paris, Alphonse Lemerre, 212 p.
  • 1900 : Aux champs et au foyer. Plein air. Intérieur. Rêves et souvenirs... , Paris, Alphonse Lemerre, 176 p.
  • 1904 : Le Parnasse du XIXe siècle : poètes néerlandais, hollandais et flamands, Paris, Alphonse Lemerre.
  • 1906-1910 : Chants et chansons populaires, Paris, E. Leroux, en 2 tomes et 3 volumes :
    • Tome I (1906) : Complaintes. Chants historiques (1 volume)
    • Tome II (1908 et 1910) : Chansons anecdotiques (2 volumes)
  • 1910 : L’Heure du couvre-feu. Genêts et bruyères. En Morvan. Chants de Noël. Ballades noires et chansons roses. Épaves, Paris, Alphonse Lemerre, 292 p.
  • 1913 : Choix de poésies, édition populaire, Nevers, T. Ropiteau, 56 p.
  • 1915 : Sous l’étoile. Petits poèmes de guerre, Nevers, T. Ropiteau.
  • 1924 : Roses de Noël. Derniers chants (1916-1924), Paris, Alphonse Lemerre, 142 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon Rogier, Les Poètes contemporains : Achille Millien, 1860, Paris, Vanier
  • Clément Dubourg, Chez Achille Millien. Notes intimes pour servir à la bio-bibliographie du poète, 1900, Nevers, G. Vallière
  • Marius Gerin, Anthologie du poète nivernais Achille Millien, 1924, Nevers/Paris, Fortin, 268 p.
  • Maurice Mignon, Achille Millien. Poèmes choisis, 1924, Aix-en-Provence, éd. De la Revue Le Feu, 112 p.
  • Paul Delarue, Renseignements divers sur la correspondance et les manuscrits d’Achille Millien in Mémoires de la Société académique du Nivernais, p. 123-129
  • Bernard Guineau, Chez nous, en terre nivernaise.., 1981, préface de l’exposition organisée par les Amis de La Charité-sur-Loire.
  • Charles Gardette, Achille Millien, folkloriste européen in Mémoires de la Société académique du Nivernais, 1983, no 65, p. 95-105
  • Conseil général de la Nièvre, Contes et chansons populaires du Nivernais-Morvan, 1993, Nevers, plaquette de l’exposition
  • Jean-François Counillon, Achille Millien, du poète de chez nous au chasseur de légendes in Bulletin de la Société nivernaise, 1998, no 47, p. 157-180
  • Pierre Marcotte, Achille Millien (1838-1927) : le folkloriste et son œuvre in Bulletin de la Société nivernaise des lettres, sciences et arts, p. 95-111, 2011, Nevers
  • Françoise Morvan, Achille Millien : Contes de Bourgogne, Éditions Ouest-France, Rennes, 2008 (édition des contes publiés par Achille Millien de son vivant)
  • Alain Jolivet, Rimes et Reflets du Nivernais : Regards d'Achille Millien, Éditions de l'Armançon, 2010, 237 p.
  • Achille Millien, Jacques Branchu (éd.) Contes inédits du Nivernais et du Morvan, Éditions José Corti, Paris, 2015 « Collection Merveilleux », Préface de Nicole Belmont. Postface de Jacques Branchu.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Harmonia Mundi, Le Pommier doux : Chansons traditionnelles de Nivernais Centre-France (avec des arrangements de Alain Gibert, Frédéric Paris, Évelyne Girardon, Trio Achille), Fédération des Associations de Musiques et Danses Traditionnelles (FAMDT), 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]