Abd al Wahid Pallavicini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abd al Wahid Pallavicini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
École/tradition
Principaux intérêts
Influencé par

Abd al Wahid Pallavicini, né Felice Pallavicini en 1926 à Milan (Italie) et mort le dans la même ville, est une figure du soufisme en Europe.

Il est le fondateur en France de l’Institut des hautes études islamiques (IHEI) à Lyon, de la communauté religieuse islamique italienne (COREIS) et de l'Interreligious Studies Academy (Accademia ISA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant d’une noble famille lombarde (la famille_Pallavicino), Abd al Wahid Pallavicini est né à Milan en 1926. Après des études de médecine, sa quête spirituelle l’amène à se convertir à l’islam en 1951 grâce aux enseignements de Titus Burckhardt.

Après un voyage à Singapour où il reçoit l'autorisation de conduire une branche autonome de la confrérie Ahmadiyyah Idrisiyyah Shadhiliyyah - d’inspiration guénonienne - en Europe, Abd al Wahid Pallavicini, honoré du titre de cheikh (professeur) fonde dans les années 1980 en Italie et en France une communauté de musulmans rattachée au soufisme traditionnel[1].

Très investi dans le dialogue interreligieux, il est choisi pour représenter « l’islam italien » lors de la première rencontre interreligieuse pour la paix organisée à Assise en 1986 par le pape Jean-Paul II[2].

Durant la 10e conférence internationale de théologie tenue en 2003, il avance que son statut musulman mais non-arabe est une passerelle pour lier les 3 grandes religions liées à Jérusalem[3].

Son fils Yahya Sergio Yahe Pallavicini, imam de la mosquée al-Wahid de Milan, fait partie des 138 représentants musulmans ayant adressé une lettre au Vatican en 2007 appelant à un nouveau dialogue sur la cohabitation entre les deux religions, pour ensuite s'entretenir avec le pape Benoît XVI en 2008 sur le sujet[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • In memoriam René Guénon, Milan, Archè, 1981.
  • L’Islam intérieur, Paris, Bertillat, 1995, 2013.
  • Allah, le nom de Dieu en Islam, Beyrouth, Al Bouraq, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]