Abd Allah ben Muhammad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abd Allah ben Muhammad
Fonction
Émir de Cordoue (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
CordoueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
أبو محمد عبد الله بن محمدVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Onneca Fortúnez (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Religion

Abû Muhammad `Abd Allah ibn Muhammad[1] ou `Abd Allah est le fils de Muhammad Ier. Il est né le . Il succède à son frère Al-Mundhir comme émir omeyyade de Cordoue en 888 jusqu'en 912. Il laisse le pouvoir à son petit-fils `Abd ar-Rahmân III an-Nâsir. Il meurt le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Émirat de Cordoue de 875 à 900


Émir à 44 ans, sa piété est appréciée de ses sujets musulmans. Il a cependant une réputation de cruauté, car les troubles durant son règne l’obligent à répandre souvent le sang : un de ses fils, soupçonné de trahison, et de nombreux rebelles. En effet, son accession au trône est le signal de plusieurs révoltes en Al-Andalus. Il bat définitivement Omar Ben Hafsun, qui s’était rendu indépendant à Malaga et que son père et son frère avaient combattu en vain. De nombreuses autres révoltes éclatent, à cause de l’antagonisme entre les différentes composantes de la population : Arabes, Berbères, Muladi ou Mozarabes et Chrétiens.

Ibrahim Banu Hadjabj, gouverneur de Séville, prend même le titre de roi et son indépendance, qu’Abd-Allah est contraint de reconnaître. Il meurt en 912, laissant à son petit-fils `Abd ar-Rahmān III an-Nāsir un royaume agité, que ce dernier parviendra à pacifier et à soumettre.

Il épouse entre autres Oneca Fortúnez, fille du roi de Navarre Fortún Garcés et grand-mère d'Abd al-Rahman III.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : abū muḥammad ʿabd allāh ben muḥammad, أبو محمد عبد الله بن محمد

Sources[modifier | modifier le code]