André Clot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Clot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
André Louis Romain ClotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

André Clot (né le à Grenoble, mort le à Seyssinet-Pariset[1]) est un historien et essayiste français.

Journalisme[modifier | modifier le code]

André Clot a travaillé de 1936 jusqu'à 1942 pour l'Agence Havas, de 1943 jusqu'à 1945 pour Radio Brazzaville et de 1945 jusqu'à sa retraite pour l'Agence France-Presse[2],[3],[4].

Histoire des pays islamiques[modifier | modifier le code]

Il a longtemps vécu en Turquie et au Moyen-Orient. Spécialiste de l'Islam, il a publié de nombreux livres sur l'histoire et la culture des pays islamiques. Son livre Les Grands Moghols : splendeur et chute, 1526-1707 (1993) reçoit en 1994 le prix Eugène Colas décerné par l'Académie française[5].

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Il s'intéresse aussi à de nombreux sites préhistoriques, dont les Espélugues[6] (Lourdes, Magdalénien) dont il dresse le plan avec Jacques Omnès en 1976[7], la grotte du bois du Cantet[8],[9] (Espèche, Hautes-Pyrénées), le Cap de la Bielle[10] (Nestier, Hautes-Pyrénées), Labastide[11],[12] (Hautes-Pyrénées, Magdalénien), Montoussé[13] (Hautes-Pyrénées, Pléistocène inférieur et moyen), la Carrière (Gerde, Hautes-Pyrénées)[14],[15], la Louzère (Saint-Pé-de-Bigorre, Hautes-Pyrénées)[16]

Il en découvre aussi, dont celles du Hayaou dite aussi grotte de Noëlle[17], de Couraü (dite aussi grotte Saucet[18]), des Gabarrets, de la Bouhadère (Saint-Pé-de-Bigorre)[19]

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • L'Espagne musulmane. VIIIeXVe siècle, Perrin, 1999, (ISBN 2-262-01425-6).
  • L'Égypte des Mamelouks : l'empire des esclaves 1250-1517, Perrin, 1999, (ISBN 2-262-01030-7).
  • Les Grands Moghols : splendeur et chute, 1526-1707, Plon, 1993, (ISBN 2-259-02698-2).
  • Mehmed II, le conquérant de Byzance (1432-1481), Perrin, 1990, (ISBN 2-262-00719-5).
  • Haroun al-Rachid et le temps des "Mille et une nuits", Fayard, 1986, (ISBN 2-213-01810-3).
  • Soliman Le Magnifique, Fayard, 1983, 469 p., (ISBN 2-213-01260-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Clot André Louis Romain », sur deces.matchid.io (consulté le ).
  2. Henry Coston, Dictionnaire de la politique française, Librairie française, Paris, 1967.
  3. Qui est qui en France. Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l'étranger et de personnalités étrangères résidant en France, Lafitte, Paris, 1969.
  4. Who’s who in Lebanon, 1974
  5. « André Clot », sur academie-francaise.fr (consulté le ).
  6. [Clot 1973] André Clot, « Sur quelques gravures jugées douteuses de la grotte des Espélugues à Lourdes (H.-P.) », Bulletin de la Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers, vol. 54, no 4,‎ , p. 390-403 (lire en ligne [sur fr.calameo.com], consulté le ).
  7. « Lourdes : Les Espélugues et divers », sur patrimoines-lourdes-gavarnie.fr (consulté le ).
  8. [Clot & Cantet 1974] André Clot et Marcel Cantet, « La grotte ornée du Bois du Cantet à Espèche (Hautes-Pyrénées) », Gallia Préhistoire, vol. 17, no 1,‎ , p. 69-100 (lire en ligne [sur persee]).
  9. [Clot et al. 1984] André Clot, Cécile Mourer-Chauviré, Jacques Omnès et al., « Faune de la grotte préhistorique du bois du Cantet (Espèche, Hautes-Pyrénées, France) », Munibe, no 36,‎ , p. 33-50 (lire en ligne [PDF] sur aranzadi.eus, consulté le ).
  10. [Clot & Marsan 1986] André Clot et Geneviève Marsan, « La grotte du cap de La Bielle à Nestier (Hautes-Pyrénées). Fouilles M. Debeaux, 1960 », Gallia Préhistoire, vol. 29, no 1,‎ , p. 63-141 (lire en ligne [sur persee]).
  11. [Clot & Omnès 1979] André Clot et Jacques Omnès, « Premiers datages radiocarbone du Magdalénien des Hautes-Pyrénées », Bulletin de la Société préhistorique française,‎ , p. 324-339 (lire en ligne).
  12. [Omnès & Clot 1982] Jacques Omnès et André Clot, La grotte ornée de Labastide (Hautes-Pyrénées) : avec une étude paléontologique de André Clot ; les illustrations sont de l'auteur, sauf mention contraire, Lourdes, , 352 p..
  13. [Clot 1975] André Clot, « II. — Les dépôts ossifères de Montoussé (Hautes-Pyrénées) », Quaternaire, vol. 12, nos 3-4,‎ , p. 205-206 (lire en ligne [sur persee]).
  14. [Clot 1970] André Clot, « Note préliminaire sur la Grotte de la Carrière, à Gerde (Hautes-Pyrénées) », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 67, no 2 « Études & Travaux »,‎ , p. 427-434 (lire en ligne [sur persee]).
  15. [Clot 1989] André Clot, « Le renne pléistocène de la gtotte de la Carrière (Gerde, Hautes-Pyrénées) », Revue de Comminges, t. 102,‎ , p. 259-266 (lire en ligne [sur gallica])
  16. [1988(a)] André Clot, « Saint-Pé-de-Bigorre – Grotte de la Louzère. Sondage (1988) » (Note d'un projet archéologique), AdlFI – Hautes-Pyrénées,‎ , p. 8 (lire en ligne [sur journals.openedition.org]).
  17. « Recherches et découverte pendant l'année 1972 » (rapport de délégué Hautes-Pyrénées, Séance du 24 janvier 1973), Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 70, no 1,‎ , p. 8 (lire en ligne [sur persee]).
  18. [Omnès 1985] Jacques Omnès, « Notice sur les recherches archéologiques dans la grotte Saucet, ou du Couraü, à Saint-Pé-de-Bigorre », Archéol. des Pyr.-Occ., no 5,‎ , p. 151-154.
  19. [Clot 1988(b)] André Clot, « Saint-Pé-de-Bigorre – Grotte de la Bouhadère » (Note d'un projet archéologique), AdlFI,‎ (lire en ligne [sur journals.openedition.org]).

Liens externes[modifier | modifier le code]