Abbaye Saint-Joachim et Sainte-Anne de Valladolid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monastère royal de Saint Joachim et Sainte Anne
Image illustrative de l’article Abbaye Saint-Joachim et Sainte-Anne de Valladolid
Présentation
Nom local Real Monasterio de San Joaquín y Santa Ana
Culte Catholique romain, ordre cistercien
Type Monastère
Rattachement Diocèse de Valladolid
Début de la construction 1780
Fin des travaux 1787
Architecte Francesco Sabatini
Style dominant Néoclassique
Protection Classé BIC (1956)
Site web monasteriocistersanjoaquinysantana.esVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Valladolid Province de Valladolid
Commune Valladolid
Coordonnées 41° 39′ 03″ nord, 4° 43′ 53″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León

(Voir situation sur carte : Castille-et-León)
Monastère royal de Saint Joachim et Sainte Anne

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Monastère royal de Saint Joachim et Sainte Anne

Le monastère royal de Saint Joachim et Sainte Anne (en espagnol : Real Monasterio de San Joaquín y Santa Ana) est un monastère catholique cistercien située sur la place Santa Ana de Valladolid, en Espagne. C'est un monastère de religieuses de la Congregación de monasterios de monjas cistercienses de San Bernardo (es) construit à la fin du XVIIIe siècle par Francesco Sabatini selon un style néoclassique. Le monastère possède un musée d'art sacré qui inclut des pièces de valeur de la sculpture baroque espagnole parmi lesquelles une représentation d'un Christ Mort de Gregorio Fernández, et l'église possède trois toiles de jeunesse de Francisco de Goya — les seuls tableaux du peintre conservés en Castille-et-León.

Histoire[modifier | modifier le code]

Église et musée[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Le monastère fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Real Monasterio de Recoletas Bernardas de San Joaquín y Santa Ana et le n° de référence RI-51-0001256.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Juan José Fernández Martín, El Monasterio y el Arquitecto del Rey : La iglesia y el Convento de San Joaquín y Santa Ana en Valladolid, obra de Francisco Sabatini, Valladolid, Colegio de Arquitectos de Valladolid, (ISBN 84-605-5053-2)
  • (es) Delfín Rodríguez, Francisco Sabatini, 1721-1797 : La arquitectura como metáfora del poder, Madrid, Comunidad de Madrid,
  • (es) José Carlos Brasas Egido, Guía artística de Valladolid, Lancia, (ISBN 84-8177-101-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :