Aéroport international Mihail-Kogălniceanu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéroport image illustrant la Roumanie
Cet article est une ébauche concernant un aéroport et la Roumanie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aéroport international Mihail-Kogălniceanu
Aeroportul Internațional Mihail Kogălniceanu Constanța
Localisation
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Ville Constanța
Coordonnées 44° 21′ 44″ N 28° 29′ 18″ E / 44.362222, 28.48833344° 21′ 44″ Nord 28° 29′ 18″ Est / 44.362222, 28.488333
Altitude 108 m (354 ft)

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

(Voir situation sur carte : Roumanie)
CND
CND
Pistes
Direction Longueur Surface
18/36 3 500 m (11 483 ft) béton
Informations aéronautiques
Code AITA CND
Code OACI LRCK
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire S. N. Aeroportul Internațional Mihail Kogălniceanu Constanța S.A.
Site web aéroport Consulter

L’aéroport international Mihail-Kogălniceanu (code AITA : CND • code OACI : LRCK) est un aéroport de Roumanie qui dessert la ville de Constanța ; il est situé à une vingtaine de kilomètres au nord de cette ville. Il doit son nom à Mihail Kogălniceanu (1817-1891).

Bâti entre 1952 et 1962[1], c'est dès 1961 que l'aéroport civil est entré en service avant de connaître une période de fermeture à l'été 1971 pour permettre la prolongation à 3 500 m de la piste qui mesurait jusqu'alors 2 500 mètres.

En 2009, le nombre de passagers enregistrés s'est élevé à 92 983, contre environ 78 000 en 2008 et 49 000 en 2007, très loin du record de 1979 avec 778 776 passagers, alors que le nombre de mouvements d'avions en 2009 a atteint lui, les 4 368[2],[3].

Milan, Athènes, Paris, Bruxelles et Düsseldorf notamment sont desservis (par des vols directs), de même que des destinations domestiques.

Utilisation militaire[modifier | modifier le code]

La base aérienne 57 de l'armée de l'air roumaine (Baza 57 Aeriană), unité équipée de chasseurs russes Mikoyan MiG-29, y était installée. Celle-ci fut déplacée en avril 2004 après le retrait des MiG-29[4]. Les installations militaires servent aujourd'hui d'annexe à la 86e base aérienne et son escadron d'hélicoptères IAR 330.

Entre 2001 et 2003, l'aéroport a servi de point de transit de militaires et de matériel des États-Unis vers l'Irak et l'Afghanistan et a accueilli près de cinq mille GI's[5]. Une base aérienne américaine y a été installée à partir de fin 2005 et devrait comporter un effectif d'environ cinq cents soldats, modifiable si nécessaire[6].

Selon le chercheur suisse Dick Marty, la CIA a probablement utilisé cette base aérienne comme prison secrète pour y interroger des prisonniers suspectés de terrorisme. D'après les déclarations d'un haut fonctionnaire roumain rapportées par Amnesty International[7], cet aéroport aurait servi à plusieurs reprises entre 2004 et 2005 de lieu d'embarquement de prisonniers accompagnés d'agents de la CIA dans le cadre du programme américain des « restitutions extraordinaires ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ro) Aeroportul International Mihail Kogalniceanu - Functionarpublic.ro
  2. (ro) Aeroportul Kogalniceanu: pasageri straini intr-un an cat altadata intr-o zi - Romania Libera, 5 février 2010
  3. (fr) Le trafic passagers sur l'aéroport de Kogalniceanu a augmenté de 58 % en 2008 - DailyBusiness.ro, 20 février 2009
  4. (en) Romanian Air Force - Scramble Magazine
  5. (fr) Questions autour d'une affaire d'État - Ron Hochuli, 11 janvier 2006
  6. (fr) Roumanie : des bases militaires US sans danger pour le pays ? - Irina Cristea, Oana Stancu et Ion Cristoiu, traduit par Ramona Delcea, 7 décembre 2005
  7. (fr) Fiche Roumanie - Amnesty Belgique Francophone, Brian May, 28 mai 2009