99 Women

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
99 Women
Réalisation Jesús Franco
Acteurs principaux
Sociétés de production Harry Alan Towers
Genre Aventure, horreur
Durée 83 min
Sortie 1969

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

99 Women (L'Amour dans les prisons de femmes ou Les Brûlantes) est un film hispano-italo-germano-britannique de Jesús Franco, signé Jess Franco (à qui l'on doit notamment L'Horrible Docteur Orlof, avec Howard Vernon dans le rôle principal). Ce film date de 1969 et fut tourné en Espagne, dans des conditions très difficiles en raison de la censure franquiste de l'époque.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Plusieurs jeunes femmes sont incarcérées à El Castillo de la Muerte, une prison pour femmes au milieu de l'océan. Cette prison n'est pas tout à fait habituelle car elle est tenue par la directrice Diaz (Mercedes McCambridge), une directrice sadique qui, avec le gouverneur de la région (Herbert Lom), abusent sexuellement des prisonnières, particulièrement de l'une d'entre elles, le numéro 99, Marie (Maria Rohm). Mais un événement inattendu vient bouleverser la prison : l'État vient de nommer un nouveau ministre de la justice qui ouvre une enquête sur les décès suspects à la prison. Il décide d'envoyer sur place une jeune femme (Maria Schell) chargée de lui faire rapport ; celle-ci bouleverse la vie de la prison par sa gentillesse et son humanité envers les prisonnières. Diaz et le gouverneur décident alors de lui tendre un piège...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Film interdit aux moins de 16 ans

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il existe de nombreuses versions de ce film, plus ou moins censurées selon le goût du jour. La version sans doute la plus récente sortie, dernièrement en DVD, s'intitule 99 Women, plaisirs interdits au pénitencier des femmes. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce film n'est pas pornographique mais tout juste érotique. En revanche, une autre version s'intitulant Les Brûlantes (sortie en 1974) contient plusieurs scènes pornographiques totalement superflues, mais visiblement rajoutées au film pour le rendre plus commercial.

Différents titres[modifier | modifier le code]

  • Les Brûlantes (France, version X, 1974)
  • Island of Despair (édition vidéo États-Unis)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]