8 (chiffre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

8
8
Graphies
Graphie 8
Utilisation
Écriture Système de numération indo-arabe
Système hexadécimal
Alphabets Latin
Arabe (Maghreb)
Grec moderne
Cyrillique moderne
Codage
Nom Chiffre huit
Unicode U+0038
Bloc Commandes C0 et latin de base

Fichier audio
8 en Alphabet Morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Le chiffre huit, symbolisé 8 dans la majorité des systèmes d’écriture occidentales, est le signe scripturale servant notamment à désigner le nombre huit dans les systèmes graphiques de représentation symbolique. Il se distingue donc du nombre par ceci qu’il désigne l’élément graphique et les concepts qui se rapportent à cet élément graphique, là où le nombre réfère à l’objet mathématique et aux concepts qui s’y rapportent.

Évolution du glyphe[modifier | modifier le code]

Evo8glyph.png Au départ, divers groupes en Inde écrivaient 8 plus ou moins en un trait incurvé qui ressemblait à une majuscule H avec la moitié basse de la ligne gauche et la moitié haute de la ligne droite enlevées. À un moment, ce glyphe ressembla à notre 5 moderne. Puis, dans les chiffres dits ghûbar[1] des Arabes d'Afrique et d'Espagne, la ressemblance du glyphe avec 5 fut supprimée en connectant le départ avec la fin du trait, et il ne resta plus aux Européens que le soin d'arrondir le glyphe, ce qui conduisit à notre 8 moderne.

Graphies actuelles[modifier | modifier le code]

La graphie « 8 » n'est pas la seule utilisée dans le monde ; un certain nombre d'écritures — particulièrement celles des langues du sous-continent indien et du sud-est asiatique — utilisent des graphies différentes.

Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre
Amharique Arabe ٨ Bengalî Birman
Chinois-Japonais Devanāgarī Gujarati Gurmukhî
Kannara Khmer Malayalam Oriya
Tamoul Télougou Thaï Tibétain

Affichage à 7 segments[modifier | modifier le code]

Voici le « 8 » dans un affichage à 7 segments, utilisé notamment sur certains écrans de visualisation :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le mot ghobar ou ghubar, en arabe, signifie poussière et rappelle l'habitude qu'avaient les calculateurs d'effectuer leurs opérations sur des tables à poussière - planches de bois recouvertes de poussière fine, sur lesquelles on pouvait écrire les nombres et les effacer facilement (George Ifrah, Histoire universelle des chiffres, éditions Seghers, Paris, 1981, p. 501)