7 (chiffre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chiffre sept, 7

Sept
7
Graphies
Graphie 7
Utilisation
Écriture Système binaire
Système de numération indo-arabe
Système hexadécimal
Alphabets Latin
Arabe (Maghreb)
Grec moderne
Cyrillique moderne
Codage
Nom Chiffre sept
Unicode U+0037
Bloc Commandes C0 et latin de base

Code Morse
Codage du « 7 » en impulsions sonores
Représentation graphique:
▄▄▄  ▄▄▄  ▄  ▄  ▄
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Le sept, symbolisé « 7 », est un chiffre arabe, utilisé notamment pour signifier le nombre sept.

(Le terme « chiffre » désigne ici le signe scriptural utilisé pour écrire des nombres ou des numéros. Le terme « nombre » réfère quant à lui à l’objet mathématique en tant que quantité et aux concepts qui s’y rapportent.)

Avec les autres chiffres arabes, il est utilisé par le monde occidental et le reste du monde pour l'écriture des nombres (notamment dans le cadre du système de numération indo-arabe), ainsi que pour la plupart des systèmes de numérotation.

Évolution du glyphe[modifier | modifier le code]

Évolution du glyphe du chiffre 7

Au départ, divers hindous écrivaient 7 plus ou moins en une boucle comme une courbe qui ressemble à la majuscule J la tête en bas. La contribution principale des Arabes occidentaux, dans les chiffres dits ghûbar[1], fut de créer la ligne plus longue diagonale plutôt que droite, bien qu'ils montrèrent certaines tendances à rendre la caractère plus rectiligne. Les Arabes orientaux développèrent le caractère à partir d'une forme de 6 vers un caractère ressemblant au V majuscule. Les deux formes arabes modernes influencèrent la forme européenne, un glyphe en double boucle constitué d'une ligne horizontale supérieure jointe à sa droite à une ligne descendant vers le coin inférieur gauche, une ligne qui est légèrement incurvée dans certaines variantes du caractère. Comme dans le cas du glyphe européen, les glyphes Khmer pour 7 se développèrent aussi pour ressembler à leur glyphe 1, bien que ce soit d'une manière différente.

Hand written 7.png

L'écriture manuelle en Europe, Amérique latine et Nouvelle-Angleterre comporte un petit trait horizontal en travers du grand trait, parfois encore avec la ligne du sommet courbée (« 7 »). Les Khmers ajoutaient souvent une ligne horizontale en dessous du glyphe. Le trait au travers est utile pour clairement différencier le caractère du nombre 1, puisqu'ils peuvent sembler similaires lorsqu'écrits avec certains styles d'écriture manuelle.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le mot ghobar ou ghubar, en arabe, signifie poussière et rappelle l'habitude qu'avaient les calculateurs d'effectuer leurs opérations sur des tables à poussière - planches de bois recouvertes de poussière fine, sur lesquelles on pouvait écrire les nombres et les effacer facilement (George Ifrah, Histoire universelle des chiffres, éditions Seghers, Paris, 1981, p. 501)