Îles Digges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Îles Digges
Île Digges Ouest (1) et l'Île Digges Est (2)
Île Digges Ouest (1) et l'Île Digges Est (2)
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Archipel Archipel arctique canadien
Localisation Passe Digges
(Détroit d'Hudson)
Coordonnées 62° 34′ 59″ N 77° 49′ 59″ O / 62.583, -77.83362° 34′ 59″ N 77° 49′ 59″ O / 62.583, -77.833  
Superficie 91 km2
Administration
Territoire Nunavut
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1610 par Henry Hudson

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Îles Digges
Îles Digges

Les îles Digges (en inuktitut : Saaqqayaaq-Qikirtasiit[1]) sont deux îles canadiennes situées à la jonction de la baie d'Hudson et du détroit d'Hudson. Bien qu'elles ne soient distantes que de quelques kilomètres du littoral du Québec (péninsule d'Ungava), elles sont administrativement rattachées au territoire du Nunavut.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les îles furent nommées ainsi par l'explorateur Henry Hudson en l'honneur Dudley Digges. Le passage au sud des îles porte également le toponyme de « Digges ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Les deux îles Digges (nommées Est et Ouest) sont séparées par un détroit large de moins d'un kilomètre. Leurs falaises escarpées constituent un lieu de nidification pour le guillemot de Brünnich.

Les îles sont détachées de la péninsule d'Ungava par la passe Digges. L'île Est est à une distance d'environ 7 kilomètres de la côte et plus du double pour l'île Ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1610, durant la dernière expédition d'Henry Hudson en Arctique, les îles Digges furent le site de la première rencontre entre Européens et Inuits du Nunavik. En 1611, quatre des compagnons d'Hudson sont tués par des Inuits. L'année suivante, c'est au tour de Thomas Button d'y prendre cinq hommes. La région est de nouveau explorée en 1619, cette fois-ci par le Danois Jens Munk.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Issenman, Betty. Sinews of Survival: The living legacy of Inuit clothing. UBC Press, 1997. pp252-254

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]