Île McClintock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île McClintock
Остров Мак-Клинтока (ru)
Image illustrative de l’article Île McClintock
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Archipel Terre François-Joseph
Localisation Océan Arctique
Coordonnées 80° 11′ 26″ N, 56° 34′ 18″ E
Superficie 612 km2
Côtes 120,4 km
Point culminant 521 m
Administration
District fédéral Nord-Ouest
Sujet fédéral Oblast d'Arkhangelsk
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1874, par Julius von Payer et Karl Weyprecht
Fuseau horaire UTC+4
Géolocalisation sur la carte : océan Arctique
(Voir situation sur carte : océan Arctique)
Île McClintock
Île McClintock
Géolocalisation sur la carte : Russie
(Voir situation sur carte : Russie)
Île McClintock
Île McClintock
Géolocalisation sur la carte : Terre François-Joseph
(Voir situation sur carte : Terre François-Joseph)
Île McClintock
Île McClintock
Archipels de Russie

L'île McClintock (en russe : Остров Мак-Клинтока, Ostrov Mak-Klintoka) est une île de la terre François-Joseph, en Russie.

Géographie[modifier | modifier le code]

De forme pratiquement carrée (longueur maximale de 33 km), sa superficie est de 612 km2 et son point culminant à 521 m d'altitude. Elle est entièrement recouverte par une calotte glaciaire.

Elle est séparée à l'est de l'île Hall par un étroit chenal, le canal Negri et de l'île Brady, à l'ouest, par le canal Aberdare. Son cap nord porte le nom de cap Greely (à proximité se trouve un deuxième cap, le cap Copeland), son cap nord-ouest, cap Karpinski, son cap sud-ouest, cap Dillon qui est le seul point de l'île libre de glace. Sur la côte est se situent du sud au nord, les caps Oppholzer, Brünn et Bergen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte en 1874 par Julius von Payer et Karl Weyprecht, elle a été nommée en l'honneur de Francis Leopold McClintock. Frederick G. Jackson visite l'île en 1895[1].

En , Anthony Fiala et six hommes d'équipage de l'expédition Ziegler sont secourus au cap Dillon après que le navire de l'expédition, l'America, eut fait naufrage en baie de Teplitz sur l'île Rudolf.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frederick G. Jackson, A Thousand Days in the Arctic, 2011, p.299

Liens externes[modifier | modifier le code]