Parc national de l'Arctique russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national de l'Arctique russe
Русло реки 2.JPG
Paysage de Nouvelle-Zemble
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
88 000 km2, dont 22 000 km2 terrestres et 66 000 km2 marins
Administration
Type
Parc national de Russie, aire protégée de Russie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
Création
Localisation sur la carte de Russie
voir sur la carte de Russie
Green pog.svg
L'île Bell, au premier plan le canal Eira. Aout 2017.

Le parc national de l'Arctique russe (en russe : Национальный парк "Русская Арктика", Natsionalny park "Rousskaïa Arktika") est un parc national russe fondé en juin 2009. Il couvre une grande surface désertique de l'Arctique, la partie septentrionale de la Nouvelle-Zemble et la Terre François-Joseph. Il ne doit pas être confondu avec la réserve naturelle du Grand Arctique plus à l'est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc national s'étendait à sa création sur 14 260 km2 dont 6 320 sur terre et 7 940 sur l'océan Arctique. Il a été considérablement étendu en 2016, augmentant sa taille d'environ 74 000 km2, dont 16 000 sur terre et 58 000 de zones marines[1]. Il s'agit maintenant du plus grand parc national de Russie avec 88 000 km².

Le parc national protège à la fois l'environnement et les habitats naturels ainsi que l'héritage culturel de cette région qui a été explorée dès le XVIe siècle, avec de grands noms comme Barents, puis Roussanov ou Sedov, etc.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Le parc constitue un habitat protégé pour l'ours blanc, le renard polaire, la baleine boréale, le morse et divers pinnipèdes, comme le phoque du Groenland. Il abrite également l'une des plus grandes colonies d'oiseaux de l'hémisphère nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le gouvernement russe a fondé en 1994 une aire protégée sur la Terre François-Joseph. C'est le 25 juin 2009 que M. Vladimir Poutine a signé le décret instituant le parc national de l'Arctique russe. Il a ensuite visité l'archipel en 2010[2],[3]. A partir de 2011 le parc National a été étendu afin d'inclure l'archipel François-Joseph et de développer le tourisme arctique[4]. En 2013, on signale que l'archipel François-Joseph est pollué par plus de 100 000 t de polluants datant de l'époque soviétique. Afin de nettoyer l'environnement, la Russie a approuvé un budget de 1,377 milliard de roubles pour 2013 et 2014[5],[5].

Le siège administratif du parc se trouve à Arkhangelsk. L'accès au parc requiert l'obtention d'un permis spécial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « High North News – As the Ice Melts, Russian Arctic National Park Expands », sur www.highnorthnews.com (consulté le 8 février 2017)
  2. (en) Article du site de la WWF
  3. Trude Pettersen, « Cleans up Franz Josefs Land », Barents Observer,‎ (lire en ligne)
  4. Anastasia Sazhenova, « Russia ready to boost Arctic tourism », Barents Observer,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (en) « Russia to allocate 640 million rubles for Franz Josef Land clean-up operations », The Arctic,

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]