Île Garo (Landéda)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Garo
L'île Garo et les îlots voisins vus de la pointe de Corn ar Gazel en Saint-Pabu.
L'île Garo et les îlots voisins vus de la pointe de Corn ar Gazel en Saint-Pabu.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation océan Atlantique
Coordonnées 48° 35′ 00″ N, 4° 37′ 00″ O
Superficie 0,2 km2
Géologie Île continentale
Administration
Région Région Bretagne
Département Finistère
Commune Landéda
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC+01:00
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Île Garo
Île Garo
Géolocalisation sur la carte : Finistère
(Voir situation sur carte : Finistère)
Île Garo
Île Garo
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Île Garo
Île Garo
Îles en France

L'Île Garo est une île du Finistère, en Bretagne. Elle est située sur le territoire de la commune de Landéda, au large de l'embouchure de l'Aber Benoît.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon les sources, son nom proviendrait de :

  • gawr ou karv (cerf en breton) et s'expliquerait par la présence avant la conversion au christianisme sur cette île ou à proximité d'un lieu de culte consacré à la divinité celte Cernunnos[1].
  • garo (méchant, rude en breton)[2].

Elle a été habitée jusqu'à la fin du XIXe siècle puis par intermittence jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. On y cultiva des champs et on y éleva des chevaux jusqu'au milieu du XXe siècle. Un incendie de la ferme obligea les propriétaires à rejoindre leur commune de Saint-Pabu.

Dans les années 70, l'île était une réserve de lapins, entretenue par une société de chasse. Un grand terrain était encore cultivé et servait surtout à nourrir les lapins, présents par milliers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Association îles et phares du pays des abers, « La toponymie côtière et la culture symboliste celtique », -,‎ - (lire en ligne)
  2. F. Falc'hun, « Toponymie nautique des cotes bretonnes », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]