Émilie Fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émilie Fer Pix.gif
Slalom canoeing 2012 Olympics W K1 FRA Emilie Fer.jpg
Contexte général
Sport Canoë-Kayak (K1 Slalom)
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (34 ans)
Lieu de naissance Saint-Maurice (France)
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du Monde 2 0 0
Championnats d'Europe 1 1 0
Championnats de France 1 0 0

Émilie Fer, née le 17 février 1983 à Saint-Maurice, est une sportive française pratiquant le kayak slalom. Elle est sacrée championne olympique le 2 août 2012 à Londres et championne du monde le à Prague[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émilie Fer est titulaire du baccalauréat S.T.L. (sciences et technologies de laboratoire) et du Brevet d’État d’Éducateur Sportif.

Elle pratique le kayak slalom monoplace dame depuis 1996 au club SPCOC La Colle-St Paul à La Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes). Elle s'est ensuite entraînée à Pau (Dispositif Pôle Élite).

Jeux olympiques de 2008[modifier | modifier le code]

Lors des qualifications françaises se déroulant à Seu d'Urgell, elle obtient sa qualification pour les Jeux olympiques de 2008 à Pékin[2].

Lors des jeux, elle termine les qualifications à la cinquième place, juste derrière les principales favorites. Après une journée sans compétition en raison des conditions climatiques, elle termine à la deuxième place des demi-finales, ayant même un temps occupé la première place. Lors de la finale, de nombreuses concurrentes se sont mises à la faute en manquant une porte. Émilie Fer, qui part en avant dernière position devant Elena Kaliska, se fait entraîner par le courant sur le haut du parcours et manque une porte (+50 secondes de pénalité), ce qui la prive de toute chance d'obtenir une médaille. Finalement, elle termine la compétition à la septième place.

Jeux olympiques de 2012[modifier | modifier le code]

Émilie Fer obtient sa seconde qualification aux Jeux olympiques à l'occasion des sélections organisées à Pau le . Seule représentante du canoë-kayak slalom féminin aux Jeux olympiques de 2012 à Londres[3], elle remporte la médaille d'or le 2 août 2012 dans le bassin d'eaux vives de Lee Valley devançant l'Australienne Jessica Fox et l'Espagnole Maialen Chourraut[4]. Elle devient la première française de l'histoire à remporter un titre olympique dans cette discipline[5].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

En 2013, elle obtient une médaille d'or par équipes, avec Marie-Zélia Lafont et Carole Bouzidi, lors des championnats d'Europe de Cracovie[6]. Après deux victoires en coupe du monde, à Bratislava et à Augsbourg, elle remporte la médaille d'or des championnats du monde 2013 de Prague, où elle devance sa compatriote Nouria Newman[7]. L'année suivante, elle est éliminée en demi-finale des mondiaux disputés à Deep Creek Lake[8] mais, accompagnée de Carole Bouzidi et Nouria Newman, elle remporte le titre par équipes[9]. La saison suivante, elle est éliminée en demi-finale des championnats d'Europe disputés en Allemagne, et troisième de la course par équipes[10]. Éliminée avec un vingtième temps des demi-finale lors des mondiaux 2015 de Londres[11], elle obtient une nouvelle médaille mondiale, le bronze, dans la compétition par équipes, avec Carole Bouzidi et Marie-Zélia Lafont.

Emilie Fer tente de se qualifier pour une troisième participation consécutive aux Jeux olympiques, lors de l'édition de 2016 disputée à Rio, sur trois courses, lors des championnats de France Elite qui se disputent à Pau en et font office de sélection[12]. Elle est finalement devancée par Marie-Zélia Lafont qui gagne ainsi son ticket pour le Brésil, et décide de mettre un terme à sa carrière sportive[13]. Elle revient toutefois sur sa décision et essaie de se qualifier pour les compétitions internationales de l'année 2017[14]. La Fédération française annonce en juillet sa fin de carrière[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du Monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or, Europe Médaille d'or en K1 par équipe au championnat d'Europe 2013 à Cracovie
  • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent au championnat d'Europe 2009 à Nottingham
  • Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze par équipe au championnat d'Europe des moins de 23 ans 2006 à Nottingham
  • Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze par équipe au championnat d'Europe des moins de 23 ans 2005 à Cracovie

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kayak: Emilie Fer sacré championne du monde, Nouria Newman deuxième sur 20minutes.fr le
  2. Kayak - JO - Fabien Lefèvre ira à Pékin, l'Équipe
  3. Émilie FER remporte la course du jour et termine en tête du classement général en Kayak Dame,
  4. JO 2012 – Canoë : Fer en or !
  5. JO/Kayak : Émilie Fer décroche l'or, Le Figaro, 2 août 2012.
  6. « La France championne d'Europe féminine de kayak en Pologne ! », sur meltyxtrem.f.
  7. « Emilie Fer sacrée championne du monde de kayak », sur lemonde.fr, .
  8. « Mondiaux-K1 (D): Déception pour Fer », sur sports.fr, .
  9. « Canoë-kayak/Mondiaux - Slalom K1 par équipes dames: la France en or », sur lematin.ch, .
  10. « L'Orthézienne Marie-Zélia Lafont 7e en kayak des championnats d'Europe », .
  11. « L'échec d'Emilie Fer », sur lequipe.fr, .
  12. Un système de quotas est mis en place par la Fédération internationale. Le nombre de participants étant réduit, un seul bateau peut être qualifié par pays pour les Jeux olympiques. Les nations disposant d'un quota sont déterminées par les résultats ibtenus lors des copétitions internationales précédentes.
  13. Avec P.S., à Pau, « Marie-Zélia Lafont qualifiée pour les JO de Rio, pas Emilie Fer, qui arrête sa carrière ! », sur L'Equipe.fr (consulté le 11 avril 2016).
  14. Maxime Bottex, « Piges 2017 K1D – Du changement à venir? », sur canoe-kayak-mag.fr, .
  15. « Kayak: Emilie Fer, championne olympique à Londres, prend sa retraite », sur lepoint.fr, .
  16. Décret du 31 décembre 2012 portant nomination

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]