Émile Kahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kahn.

Émile Joseph Kahn (né le 21 décembre 1876 à Paris 10e - mort le 21 janvier 1958 à Montpellier[1]) fut président de la Ligue des droits de l'homme de 1953 à 1958.

Biographie[modifier | modifier le code]

Secrétaire général de la Ligue des droits de l'homme de 1932 à 1953, Émile Kahn en devint le président en 1953 et le resta jusqu'à sa mort en 1958. Dans les années 1930, il fut un chaud partisan du Front populaire. Par la suite, comme de nombreux socialistes, il incarne sur la question coloniale, une tendance favorable à la mission civilisatrice de l'Empire colonial français. Violemment hostile au rejet global de la colonisation et à la possibilité d'une certaine auto-détermination pour les peuples indigènes, il pense au contraire qu'il est du devoir des puissances coloniales de civiliser les indigènes jusqu'au moment où ceux-ci seront capables d'exercer leurs droits humains[2],[3].

En 1957, il publia Au combat pour la démocratie, édité par la Ligue, dans lequel il exprimait ses idées politiques et son combat en faveur des droits de l'homme.

Son épouse, Suzanne Collette-Kahn (1884-1975), professeure agrégée d'allemand, fut vice-présidente de la Ligue des droits de l'homme et secrétaire générale de la Fédération internationale des droits de l'homme.

Citation[modifier | modifier le code]

«  La Ligue des Droits de l'Homme reste attachée à cette idée que les hommes enrôlés sous les drapeaux sont encore des citoyens et qu'ils peuvent être appelés à avoir le choix entre deux devoirs: celui d'obéir à leurs chefs ou de défendre, contre eux, la Constitution et la République » (le )

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'état civil de Paris en ligne, acte de naissance n° 10/5773/1876, avec mention marginale du décès (consulté le 23 avril 2012)
  2. Alain Herbeth, « La gauche "Algérie française », Nouvelle Revue d'Histoire, n°85 de juillet-août 2016, p. 27-29
  3. (en) Between Justice And Politics: The Ligue Des Droits De L'Homme, 1898-1945, William D. Irvine, Stanford University Press, 2007