Église Sainte-Radegonde de Colomiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Radegonde.
Église Sainte-Radegonde
Image illustrative de l'article Église Sainte-Radegonde de Colomiers
Présentation
Culte Catholicisme
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Toulouse
Début de la construction 1522
Géographie
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Coordonnées 43° 36′ 45,56″ nord, 1° 20′ 22,36″ est

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Église Sainte-Radegonde

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Sainte-Radegonde

L'église Sainte-Radegonde est une église de la commune de Colomiers, dans le département de la Haute-Garonne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine de l'église Sainte-Radegonde se trouve une ancienne chapelle donnée à l'abbaye de Saint-Sernin en 1096. C'est sur ses vestiges qu'elle été construite. En 1522, une abside à cinq côtés fut construite, l'église initiale étant probablement déjà en ruine au XVe siècle. C'est cette abside qui constitue le chevet de l'église telle que nous la connaissons aujourd'hui, avec sa tour carrée en briques roses de Toulouse, caractérisée par un pinacle en lanterne. Quant au clocher, c'est vers 1551 qu'il fut restauré (et jusqu'en 1557).

Des textes montrent que lorsque l'archevêque de Toulouse y vient en visite en 1650, l'église était encore en bon état.

En 1783 le clocher s'effondre. Il n'y a aucune victime, la reconstruction a lieu entre 1783 et 1784. Il prend alors sa forme actuelle. Les murs sont surélevés et la façade est dotée d'une porte triomphale avec un fronton.

Le plafond date de 1843 et en 1849 une chapelle est construite au Nord[2].

L'église conserve des reliques de Sainte Radegonde : une phalange et trois os de l'articulation de la main (main avec laquelle Radegonde a soigné les lépreux) [3],[4].

Le , l'église est fermée au public en raison de la chute d'un morceau de corniche[5].

L'orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue est installé en 1843 par Aristide Cavaillé-Coll. On voit aussi des interventions de la famille Puget, notamment Maurice Puget en 1938. L'orgue actuel est construit par les frères Pesce en 1981.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]