Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives
Image illustrative de l’article Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives
Présentation
Culte Catholique romain
Dédicataire saint Étienne
Type Église catholique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Ville Aigues-Vives
Coordonnées 42° 59′ 47″ nord, 1° 52′ 31″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives
Géolocalisation sur la carte : Ariège
(Voir situation sur carte : Ariège)
Église Saint-Étienne d'Aigues-Vives

L'église Saint-Étienne d'Aigues-Vives est une église catholique située dans le village d'Aigues-Vives dans le département de l'Ariège et dans la région administrative Occitanie.

Situation[modifier | modifier le code]

Localisée au centre du village, l'église est établie dans l'arrondissement de Pamiers et dans la communauté de communes du Pays de Mirepoix.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1774, une église était située en dehors du village, au cimetière. Celle-ci subit un déplacement en 1840 à l'emplacement actuel. Une église délabrée est citée dans les délibérations municipales de 1802-1803 et 1843. L'église a subi des modifications au XIXe siècle : le remblaiement de l'église, le rehaussement des murs, le dallage, la toiture et la voûte de l'église, etc., ont été effectués[1].

Description[modifier | modifier le code]

Orientée vers l'est, l'église a un plan simple et dispose d'une nef unique avec deux travées, percée de quatre baies en plein cintre parmi desquelles la 1re travée sud a été murée. Percée de trois baies en plein cintre, l'abside est semi-circulaire, la tribune occidentale est accessible par un escalier. Le porche d'entrée date du XIXe siècle ou XXe siècle. Un décor géométrique est constitué par les vitraux contemporains dont celui de la fenêtre axiale de l'abside est hagiographique et dédié à saint Étienne, il comprend deux autels. Le monument aux morts est placé contre le mur intérieur nord de la nef et se compose d’une statue de Jeanne d’Arc, œuvre de Monna de Toulouse, d’une plaque commémorative ainsi que d'une table d'autel sur laquelle se trouve un gisant situé au-dessus[1].

Maintenant bénitier, les fonts baptismaux se composent d'un bassin octogonal avec la date 1657 gravée sur un côté. La partie inférieure du bassin ornemental est circulaire, avec 16 motifs décoratifs proéminents, sa forme tranchée est similaire aux décorations qui ont été notées dans les fonts baptismaux à d'autres périodes ou avant 20 ou 30 ans. La base n'est pas un cylindre, mais un pilier à section carrée, ce qui semble indiquer qu'il s'agit bien d'une nouvelle tâche et que les pièces ont bougé. L'ancienne partie a disparu. Le support actuel est en pierre blanche de grès, il ne s’accommode pas avec la cuve qui est faite en calcaire nuancé de bleu[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :