Église Notre-Dame d'Orbec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Notre-Dame d'Orbec
FranceNormandieOrbecEglise.jpg

Vue extérieure de l'église

Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Construction
Propriétaire
propriété de la commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Orbec
Coordonnées
Localisation sur la carte du Calvados
voir sur la carte du Calvados
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'église Notre-Dame d'Orbec est une église catholique située à Orbec, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français du Calvados, sur la commune d'Orbec.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église est donnée par Richard III de Normandie à l'Abbaye Notre-Dame du Bec en 1030[2]. Une chapelle dédiée à saint Jean était présente dans l'édifice, et le patronage appartenait aux seigneurs d'Orbec[3].

L'édifice actuel date du XIIIe, XVe et du XVIe siècle[1].

L'édifice dédié à la Sainte Vierge dans le mystère de son assomption, a été reconstruite après la guerre de Cent Ans sur l'emplacement de la chapelle Saint-Jean.

Le chœur est daté du XIIIe[1].

L'édifice est victime d'un incendie par les troupes anglaises lors de la guerre de Cent Ans[4]. La tour est bâtie au XVe avec une finalité de surveillance des environs, restaurée au XVIe dans le style Renaissance[4]. D'autres agrandissements ont lieu jusqu'au XVIe[1].

L'église est pillée lors de la Révolution française et perd son mobilier. Rénovée au XIXe, à partir de 1868[1], et élargie en style néo-gothique[2], elle subit des dommages lors du dernier conflit mondial[4].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le 12 avril 1996[1].

Un diagnostic de sécurité est lancé en 2012[2]

Les grandes orgues de l'édifice sont restaurées en 2015[5] pour un montant de 36 000 [2]. D'autres travaux sont nécessaires pour la couverture et la maçonnerie[2].

Description[modifier | modifier le code]

« Le plan de cet édifice est fort irrégulier » selon Arcisse de Caumont[3].

Son plan est une croix latine avec une nef de la largeur du chœur et un transept ample. Elle est dominée par une haute tour défensive de style anglais avec contreforts en angle et plateformes et surmontée d'un clocher de 43 mètres de haut.

L'édifice possède un buffet d'orgue de 1526 revu en 1895 puis en 1931[2], des vitraux du XVe et XVIe siècle[1],[2], et une statuette du christ autrefois appartenant au calvaire qui surplombait la cité et devant lequel les condamnés à mort faisaient amende honorable avant d'être conduits au gibet.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]