Église évangélique de Yoido

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église évangélique de Yoido
Entrée du lieu de culte
Entrée du lieu de culte
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Pentecôtisme
Affiliation Assemblées de Dieu
Lieu Séoul, Corée du Sud
Langue(s) Anglais, Coréen, Indonésien, Espagnol, Mandarin, Japonais
Fondation 1958
Membres 200 000
Site Web english.fgtv.com

L'Église évangélique de Yoido (여의도 순복음 교회, Yoido Full Gospel Church) est une megachurch et un regroupement d'Églises chrétiennes évangéliques pentecôtistes affiliée aux Assemblées de Dieu, située à Séoul, Corée du Sud, sur l’île Yeoui (Yeouido), en face de l'Assemblée nationale. L’Église compte 200 000 membres à son siège de Séoul. L'Église est dirigée par le pasteur Young Hoon Lee.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Église a été fondée par les pasteurs David Yonggi Cho et Choi Ja-shil, le , à Séoul, Corée du Sud[1]. Ce jour là, une première réunion a eu lieu dans la maison de Choi Ja-shil. Mis à part les deux pasteurs, seules trois filles de Choi Ja-Shil et une femme âgée, qui était venu pour échapper à la pluie, ont assisté au premier service. Les deux pasteurs ont commencé une campagne de porte à porte, fournissant une aide humanitaire et spirituelle aux pauvres, en priant pour les malades[2]. En quelques mois, l'église était passée à 50 membres, trop nombreux pour le salon de Choi Ja-shil. Les réunions ont donc été déplacés vers une tente dressée dans son arrière-cour. Les tentes deviennent toujours trop petites. L'église compte 3 000 personnes en 1964. David divise la ville de Séoul en 20 secteurs avec une cellule de prière dans chacun. Dans ces cellules, des assistants qui deviendront dirigeants sont formés dans le but d'ouvrir un autre cellule de prière. En 1968, l'église a 8 000 membres. En 1973, le bâtiment actuel de l'église est construit avec 12 000 places [3]. En 2012, 200 000 personnes à Séoul et 800 000 dans le pays étaient affiliés à l'Église [4].

En 2008, Young Hoon Lee devient pasteur principal[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Éditions Autrement, France, 2008, page 135


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice de Plunkett, Les évangéliques à la conquête du monde, Éditions Perrin, France, 2009, pages 106
  2. Brian Stiller, Evangelicals Around the World: A Global Handbook for the 21st Century, Éditions Thomas Nelson, USA, 2015, page 333
  3. Céline Hoyeau, Journal la-croix.com, Dix voix qui comptent sur la planète évangélique, France, 8 octobre 2010
  4. Lucky Severson, World’s Biggest Congregation, Site web pbs.org, USA, 27 janvier 2012
  5. Allan Anderson, An Introduction to Pentecostalism: Global Charismatic Christianity, Cambridge University Press, UK, 2013, page 152