Église de professants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’Église de professants ou l’Église de croyants est une doctrine théologique du christianisme évangélique qui enseigne que l’on devient membre de l'Église par nouvelle naissance et profession de foi. L’adhésion à cette doctrine est une caractéristique commune pour définir une église évangélique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette doctrine a son origine dans la réforme radicale au sein de l’anabaptisme[1]. La Confession de Schleitheim publiée en 1527 par les frères Suisses, un groupe d’anabaptistes, dont Michael Sattler, à Schleitheim est une publication qui a répandu cette doctrine[2],[3]. Dans cette confession, le baptême du croyant après une profession de foi est placé comme un fondement théologique essentiel[4]. En 1644, la Confession de foi baptiste de 1644 publiée par des églises baptistes fera de même[5]. En 1916, la Déclaration de vérités fondamentales des Assemblées de Dieu publiée par des églises pentecôtistes également ainsi que les églises du mouvement néo-charismatique[6],[7],[8],[9]. En 1967, la conférence de l’Église de professants (Believers' Church conference) est établie au Séminaire théologique baptiste du Sud de Louisville (Kentucky) aux États-Unis et se tiendra à tous les 2 ou 3 ans dans un institut de théologie évangélique différent[10],[11].

L’adhésion à la doctrine de l’Église de professants est une caractéristique commune pour définir une église évangélique au sens spécifique[12],[13].

Doctrine[modifier | modifier le code]

Une définition des caractéristiques largement acceptée est celle de l’historien américain Donald Durnbaugh, qui résume la doctrine de l’Église de professants en 7 points[14],[15],[16],[17],[18],[19],[20] :

  1. Adhésion volontaire à l’église. On devient membre de l'Église par nouvelle naissance et profession de foi. Le baptême, réservé aux croyants adolescents ou adultes (baptême du croyant), est un symbole de cet engagement ;
  2. L'Église est une communauté fraternelle d’entraide et d’édification ;
  3. La charité et le service dans l’église sont une expression d’une vie chrétienne saine ;
  4. Le Saint-Esprit et la Bible sont les seules bases de l’autorité dans l'Église. Certaines traditions religieuses non-bibliques doivent être rejetées. Les membres qui ne respectent pas la confession de foi de l’Église et ne veulent pas se repentir doivent avoir une excommunication de la communauté ;
  5. Volonté de retourner aux éléments fondamentaux de l’Église primitive ;
  6. Une structure simple de l'Église ;
  7. La foi en l'Église universelle comme le corps de Christ.

La doctrine de l’Église de professants ne doit pas être confondue avec l’Église libre, qui est un concept désignant les églises séparées des États[21],[22]. Certaines dénominations chrétiennes pouvant être identifié dans le mouvement de l’Église libre n’adhèrent pas à la doctrine de l’Église de professants[23],[24],[25].

Principaux mouvements adhérents[modifier | modifier le code]

Malgré les nuances dans les divers mouvements évangéliques, il y a un ensemble de croyances similaires pour les mouvements adhérant à la doctrine de l’Église de professants, dont les principaux sont l’anabaptisme, le baptisme et le pentecôtisme[26],[27],[28],[29],[30],[31].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barry L. Callen, Radical Christianity: The Believers Church Tradition in Christianity's History and Future, Evangel Publishing House, Kenya, 1999

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau: Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, p. 378
  2. J. Philip Wogaman, Douglas M. Strong, Readings in Christian Ethics: A Historical Sourcebook, Westminster John Knox Press, USA, 1996, p. 141
  3. Donald F. Durnbaugh, The Believers' Church: The History and Character of Radical Protestantism, Wipf and Stock Publishers, USA, 2003, p. 65, 73
  4. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Editions Scarecrow Press, Canada, 2009, p. 21
  5. Michael Edward Williams, Walter B. Shurden, Turning Points in Baptist History, Mercer University Press, USA, 2008, p. 17
  6. Douglas Jacobsen, Thinking in the Spirit: Theologies of the Early Pentecostal Movement, Indiana University Press, USA, 2003, p. 195
  7. John H. Y. Briggs, A Dictionary of European Baptist Life and Thought, Wipf and Stock Publishers, USA, 2009, p. 322
  8. Keith Warrington, Pentecostal Theology: A Theology of Encounter, A&C Black, UK, 2008, p. 164
  9. Roger E. Olson, The Westminster Handbook to Evangelical Theology, Westminster John Knox Press, USA, 2004, p. 259
  10. James Leo Garrett, Baptist Theology: A Four-century Study, Mercer University Press, USA, 2009, p. 534
  11. Paul Basden, David S. Dockery, The People of God: Essays on the Believers' Church, Wipf and Stock Publishers, USA, 2009, p. 333
  12. Religioscope et Sébastien Fath, À propos de l’évangélisme et des Églises évangéliques en France – Entretien avec Sébastien Fath, Journal religion.info, France, 3 mars 2002
  13. Donald W. Dayton, The Variety of American Evangelicalism, Univ. of Tennessee Press, USA, 2001, p. 155
  14. Philip LeMasters, Discipleship Between Creation and Redemption: Toward a Believers' Church Social Ethic, University Press of America, USA, 1997, p. 2
  15. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Editions Scarecrow Press, Canada, 2009, p. 86-87
  16. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christianity in the United States, Volume 5, Rowman & Littlefield, USA, 2016, p. 222
  17. Howard A. Snyder, Signs of the Spirit: How God Reshapes the Church, Wipf and Stock Publishers, USA, 1997, p. 40-41
  18. William H. Brackney, Historical Dictionary of Radical Christianity, Scarecrow Press, USA, 2012, p. 51
  19. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau: Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, p. 366, 378
  20. Donald M. Lewis, Richard V. Pierard, Global Evangelicalism: Theology, History & Culture in Regional Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 297
  21. Donald F. Durnbaugh, The Believers' Church: The History and Character of Radical Protestantism, Wipf and Stock Publishers, USA, 2003, p. 8
  22. John Howard Yoder, Theology of Mission: A Believers Church Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 147
  23. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christianity in the United States, Volume 5, Rowman & Littlefield, USA, 2016, p. 222-223
  24. Donald F. Durnbaugh, The Believers' Church: The History and Character of Radical Protestantism, Wipf and Stock Publishers, USA, 2003, p. 4-5
  25. John Howard Yoder, Theology of Mission: A Believers Church Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 148
  26. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Scarecrow Press, USA, 2009, p. 87 : "From the 16th century, those in the close circle of the believer's churches include the Mennonites, Brethren, Baptists, Amish, and Hutterites, to name the major subcategories. In more modern development, (…) such as the Pentecostals, may consider themselves believer's churches by this definition."
  27. Darren T. Duerksen, William A. Dyrness, Seeking Church: Emerging Witnesses to the Kingdom, InterVarsity Press, USA, 2019, p. 45 : "The Believer's Church: As we turn to the early “radical Reformation” or Anabaptist movement (…) widely seen in various Baptist, Pentecostal, community, and independent churches."
  28. Michel Deneken, Francis Messner, Frank Alvarez-Pereyre, La théologie à l'Université: statut, programmes et évolutions, Editions Labor et Fides, France, 2009, p. 64 : "L’enseignement dans les établissements évangéliques : (…) les églises évangéliques aimant à se présenter comme des « Églises de professants », dont les membres sont des chrétiens convaincus et engagés."
  29. Religioscope et Sébastien Fath, À propos de l’évangélisme et des Églises évangéliques en France – Entretien avec Sébastien Fath, religion.info, France, 3 mars 2002 : "Le critère d’«Eglise de professants» permet plus nettement de cerner ce que l’on appelle stricto sensu des évangéliques"
  30. Donald M. Lewis, Richard V. Pierard, Global Evangelicalism: Theology, History & Culture in Regional Perspective, InterVarsity Press, USA, 2014, p. 40 : "The modern mission movement is the outstanding exhibit of the influence of the evangelical theological impulse over the past four centuries". et 297: "The Baptist and Mennonite traditions are examples of believer's churches".
  31. Robert H. Krapohl, Charles H. Lippy, The Evangelicals: A Historical, Thematic, and Biographical Guide, Greenwood Publishing Group, USA, 1999, p. 11